Inventeurs/ Cet autre “pétrole” que l’Algérie n’exploite pas


Quelques 150 opérateurs participent au 5ème salon national de l’innovation qui se tient actuellement au Palais des expositions d’Alger. Organisée par l’Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI), la manifestation voit la présence de 40 inventeurs, 20 entreprises d’innovation, des centres de recherches et des centres d’appui à la technologie et à l’innovation.

Le but annoncé de cette manifestation annuelle est de mettre en contact les inventeurs pourvoyeurs d’idées et de projets et les opérateurs économiques désireux d’exploiter et de commercialiser ces innovations. Malgré sa noblesse, cette initiative reste toutefois inachevée et se réduit à une simple manifestation qui se tient une foi par an, dans un carré très restreint, regroupant une partie infime des inventeurs algériens dont la grande majorité est éparpillés aux quatre coins du monde.

En effet, le nombre d’inventeurs présents dans ce salon semble totalement dérisoire comparé au nombre important d’inventeurs algériens répertorié. Le site Internet www.algerianinventors.org compte plus de 500 noms résidant dans 23 pays. Soufrant de la marginalisation, la plupart d’entre eux ont préféré tenter leur chance sous d’autres cieux. Comptant à leur actif en moyenne 6 inventions par inventeur et dans différents domaines, ces Algériens, dont le potentiel a été ignoré dans leur pays, auraient pu participer à travers leurs innovations au développement et à l’émancipation de l’Algérie.

A défaut d’une assistance concrète de la part des autorités et un accompagnement allant dans le sens du développement et du progrès technique, ces inventeurs ont été contraints, donc, de s’organiser dans une sorte de collectif à travers le site Internet. En plus de répertorier les noms des inventeurs algériens présents partout dans le monde, cette plateforme numérique propose un certain nombre de rubriques qui permettent de soumettre son projet et d’échanger avec d’autres inventeurs à son propos à travers un espace interactif.

La création d’un organisme compétant pouvant faire la promotion de l’inventeur est aujourd’hui plus que jamais une nécessité sociétale et économique. C’est pour cela que l’État et les opérateurs privés doivent porter un regard bienveillant à l’égard de cette frange de la société qui peut jouer un rôle crucial dans le domaine de l’innovation.

Les pays développés ont pu atteindre un tel niveau de progrès grâce à l’intelligence et l’ingéniosité de l’Homme, une intelligence estimé et mise en avant car nécessaire au renouveau et développement.

Auteur : Massinissa Mansour

Source : www.algerie-focus.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s