En Aquitaine, une maison pour les inventeurs


equipe_de_transtech_2016
Pour détecter, valider, soutenir et encourager les inventeurs, de l’idée à la fabrication, l’association Transtech s’appuie sur une équipe de salariés et d’experts bénévoles, passionnés par l’innovation.

Les Géo Trouvetout d’aujourd’hui ne sont pas tous des petits génies… mais leurs idées, elles, sont souvent géniales ! Encore faut-il qu’ils puissent les protéger, les faire connaître et les mettre en valeur. Et qu’ils puissent aussi aller au bout de leur démarche, en trouvant les partenaires pour les développer. Telle est la mission de Transtech Aquitaine. Créée il y a trente ans, sous l’impulsion d’un inventeur, d’un designer et d’un avocat, cette association – unique en France – accueille une centaine de porteurs de projets par an et met à leur disposition une équipe pluridisciplinaire, chargée de les soutenir et de leur donner les bons outils. Elle les accompagne dans la réalisation d’un brevet, de sa vente à une entreprise, ou dans la création d’une start up.

Composée d’ingénieurs, de techniciens, de commerciaux, d’avocats, d’architectes ou de comptables, cette équipe de choc, où se retrouvent bénévoles et professionnels, mobilise son expertise pour les nouveaux inventeurs du XXIe siècle. Avec quatre mots d’ordre : formation, créativité, méthode, compétence. « L’implication de l’inventeur reste la clef de la réussite de son innovation, explique Stephan Boschat, directeur de Transtech. Notre rôle est de l’aider à structurer sa démarche, à éviter les pièges, à trouver les bons contacts. Pour cela nous lui proposons une approche globale, dans un cadre respectant toujours la confidentialité de son invention. » Des communications insuffisamment protégées, par exemple, risqueraient de faire tomber l’idée dans le domaine public.

L’association s’appuie sur un réseau de partenaires pour le développement des inventions sur les plans techniques, juridiques et économiques. En parallèle, elle noue des partenariats institutionnels au niveau local, régional, national et européen qui soutiennent tous les efforts d’innovation. « S’il veut développer son projet, l’inventeur va devoir convaincre de nombreux partenaires et avancer sur trois aspects de son projet : la protection, la fabrication et la commercialisation. Or, aucun d’entre eux n’est capable à lui tout seul de maîtriser toutes ces étapes. L’innovation est un sujet aussi passionnant que complexe. »

Chaque année, Transtech organise une journée professionnelle des inventeurs : I’Nov Pro. La prochaine aura lieu le 18 octobre. L’occasion pour les inventeurs de toutes sortes de rencontrer des acteurs de l’innovation, pour les aider à valider, financer et développer leurs projets. Des inventions sont présentées en exclusivité à des partenaires de business, à la recherche de nouveaux produits, ou à des acheteurs dans la grande distribution. Ouvert au public et à tous les talents, le concours Tremplin récompense les meilleurs projets. Gazon à dérouler, fixation d’échelles sur gouttière, porte-casque séchant, lampe végétale, fourchette intelligente, tricycle électrique, vélo aquatique, système de traduction de cartes de restaurants par smartphones, distributeur automatique de pain artisanal… Les réalisations sont parfois insolites, toujours hétéroclites.

Éditée à 2.500 exemplaires, une revue annuelle – les Inventifs – est diffusée auprès des relais d’innovations, des entreprises partenaires, du réseau presse et médias, ainsi qu’aux membres de la Fédération nationale des associations françaises d’inventeurs (FNAFI). « En sélectionnant dix inventions exemplaires, nous voulons prouver que les réussites en matière d’innovation technologique ou industrielle passent aussi par les inventeurs. » C’est d’ailleurs l’un des objectifs de cette revue : montrer aux entreprises qu’intégrer un projet inventif peut être source de valeur ajoutée. Le début d’un parcours économique, dont l’aboutissement passera soit par la création d’entreprise, soit par un transfert de technologie.

Soutenue par les pouvoirs publics, l’association réunit sept salariés, dont plusieurs contrats aidés, et une cinquantaine d’experts bénévoles, sans compter les trente autres chargés d’accueillir et d’orienter les bénéficiaires. Transtech propose aussi un « incubateur » : un salarié est embauché pour une période de six mois à un an pour aider l’inventeur à développer son entreprise. Cela permet de préparer l’arrivée d’un CDI, en attendant que l’inventeur crée son entreprise ou que l’entreprise récupère le salarié. Évidemment tout cela demande des moyens. La réalisation et le dépôt d’un brevet, dont la rédaction doit être extrêmement soignée, sous peine d’invalidité, peuvent déjà coûter jusqu’à 7.000 euros. Avec un budget annuel de 200.000 euros, Transtech fait aussi appel à la générosité publique.

« En France, nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées ! affirme avec malice Stephan Boschat. Notre pays est un véritable réservoir d’entrepreneurs et de matière grise. Encore faut-il que ces talents soient aidés et mieux reconnus. C’est pourquoi nous voulons maintenant nous développer au-delà de l’Aquitaine. » Autre défi à relever pour Transtech, celui de la parité. Sur les 100 projets retenus chaque année, 90 sont portés par des hommes. Et pour cause : très peu de femmes se portent candidates. « C’est bien dommage, regrette Stephan Boschat, car à l’instar de Sophie Fiacre, inventeuse de la lampe végétale Lumipouss’, leurs idées sont souvent lumineuse ! »

Pour en savoir plus :

Transtech Aquitaine
Siège : ADSI Technowest, Centre Initiatives Emploi,
44 avenue de Belfort, 33700 Mérignac
Bureaux : 96 rue de Beausoleil, 33170 Gradignan

Tél. : 05 56 51 39 18 / 09 54 58 50 99
Mail : contact@transtech.asso.fr
Site : inventifs-transtech.fr
Facebook : www.facebook.com/inventifs/

Auteur : Laurent Grzybowski

Source : www.lavie.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s