Lettre d’information Transtech – Février 2017


Invention à l’honneur

Système de protection de moteurs hors-bord – Jean-Michel Martinet –

Passionné de bateaux et mécanicien réparateur de matériel nautique de profession, Jean-Michel Martinet a inventé le dispositif Opposite-Wave qui vise à protéger durablement et efficacement les moteurs de bateaux hors-bord.

Description du projet . . .

Opposite-Wave permet de protéger les parties immergées d’un moteur hors-bord en les isolant de l’eau de mer. Conçu pour une manipulation facile et sans danger le dispositif s’installe et se démonte en 5 minutes en toute sécurité. Toutes les pièces flottent et sont pourvues de pastilles fluorescentes afin de récupérer aisément le produit même de nuit.

Le système est équipé d’une puce électronique antivol. Opposite-Wave comprend une pompe (12 volts) permettant de rincer le moteur à l’eau douce après chaque sortie en mer et d’enlever le surplus d’eau afin que le moteur reste au sec. Il n’est donc plus nécessaire d’utiliser des produits acides, chlorés et toxiques, ayant des effets néfastes sur l’écosystème, pour nettoyer son moteur.

Opposite-Wave est une invention française brevetée respectueuse de la mer et de l’environnement.

opposite-wave

Lauréat du concours Tremplins I’NOV PRO 2016 – Catégorie: Sports & Loisirs

Situation du projet . . .

• Le prototype a été retravaillé avec de nouveaux matériaux, plus légers, qui ont permis de réduire considérablement le poids du dispositif.
• Recherche d’investisseurs pour la réalisation des différents moules en vue de pouvoir lancer la fabrication par la suite.

Les mots de l’inventeur . . .

« Pour augmenter la sécurité dans les chenaux et économiser de la place, de nombreux ports de plaisance imposent que les moteurs restent dans l’eau toute l’année, ce qui les abîme considérablement. Passionné de bateaux, c’est pour trouver une solution permettant de répondre à cette obligation tout en protégeant les moteurs et l’écosystème que j’ai inventé Opposite-Wave ».

La formation  » Devenez autonome en management de projet innovant « 

Proposée par le CRED, il s’agit d’une formation-action appliquée aux projets des participants. Elle s’adresse aux porteurs de projets en entreprises, en laboratoires de recherche, ou dans l’administration … et se déroule en 7 jours sur un trimestre.

Il reste encore quelques places pour la session de printemps 2017 qui se déroulera les 9, 10 et 31 mars – 21 avril – 12 mai – 2 et 6 juin.

Pour vous inscrire ou obtenir plus d’informations, contactez : Amélie Perret ou Laurence Messager au 05.56.84.58.81 ou à cred-contact@iut.u-bordeaux.fr

Retour sur le reportage de France 3 consacré à Transtech

Mercredi 1er février, France 3 a diffusé un sujet consacré à TRANSTECH dans l’édition locale du 19/20. Julie Baraké, co-directrice de TRANSTECH, était également en direct sur le plateau pour répondre aux questions du journaliste et présenter l’action de TRANSTECH sur le territoire.

Vous pouvez voir ou revoir ce programme ici :

Le 45ème Salon International des Inventions de Genève se tiendra du 29 mars au 2 avril à Palexpo

Un salon annuel unique au monde qui réunit plus de 700 exposants venant de 40 pays avec 1 000 inventions et produits nouveaux présentés par des entreprises, des inventeurs, des universités, des instituts, organismes privés ou d’état ; 57 000 visiteurs des 5 continents dont une moitié de professionnels qui viennent « parler affaires »; 650 journalistes, les radios et télévisions de 30 pays.

Reconnu comme le plus important marché d’innovations au monde, ce salon est le lieu idéal pour promouvoir les inventions. Il bénéficie du haut patronage du gouvernement Suisse, de l’État et de la Ville de Genève, ainsi que de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, OMPI.

Un jury international, composé de 82 spécialistes, décerne de nombreux prix et distinctions, témoignage de qualité et d’authenticité de grande importance pour les exposants. Le Président de la FNAFI, Bernard GUTFRIND, y remettra le prix « FNAFI ».

INSCRIPTION JUSQU’AU 20 FÉVRIER

Bénéficiez d’une réduction de 20% sur le total des frais d’inscription ainsi que sur toute publicité dans le catalogue, en indiquant que vous venez de la part de TRANSTECH. Pour plus d’informations contactez-nous au 05.56.51.39.18 ou à contact@inventifs-transtech.fr

Retrouvez toutes les informations du salon de Genève sur : www.inventions-geneva.ch

Pour plus d’informations, veuillez adresser votre demande à expo@inventions-geneva.ch

TRANSTECH Aquitaine

40 Avenue de la Somme – 33700 MERIGNAC

E-mail : contact@transtech.asso.fr

Tél. : 05 56 51 39 18

Majid El Bouazzaoui, nouveau président du département « Africain Inventors Network » de la IFIA


majid_el_bouazzaoui_2017

Le président de l’Union des Inventeurs au Maroc a été nommé par la Fédération Internationale des Associations d’Inventeurs (IFIA) à la tête de son département Afrique « African Inventors Network ».

Le choix du Maroc pour gérer ce département pour la première fois depuis la création de l’IFIA en 1968, intervient suite au retour du Maroc au sein de l’Union Africaine et après le discours historique prononcé par SM le Roi Mohammed VI devant le 28ème sommet de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba.

Majid El Bouazzaoui est un inventeur marocain qui a déposé 14 demandes de brevets d’invention depuis 1997. Il a décroché 31 distinctions internationales dans 15 pays, dont son élection, membre du comité exécutif de l’IFIA en novembre 2016 lors de l’assemblée générale qui a eu lieu en Allemagne et l’obtention de l’ordre « Fierté de la Nation » du Prix international des inventeurs en décembre 2016 à Taiwan. Il vient d’être distingué récemment en Thaïlande. Son invention « MultiviewScreen » a remporté une médaille d’Or  lors de la « Journée nationale de l’inventeur » organisée du 2 au 6 février à l’ « International Intellectual Property, Invention Innovation and Technology Exposition » (IPITEx 2017).

Pour rappel, Africain Inventors Network s’assigne pour objectif de promouvoir et favoriser la création d’associations d’inventeurs dans les pays africains, de mieux faire connaître la propriété intellectuelle parmi les inventeurs et d’accroître les possibilités d’industrialisation. L’IFIA dont le siège se trouve en Suisse, est une organisation a but non lucratif pour la promotion et la diffusion de la culture de l’invention et l’innovation.

Auteur : Karim Handaoui – Source : www.challenge.ma

Lettre d’information Transtech – Janvier 2017


Invention à l’honneur

Système d’exposition murale de livres ouverts – Maxime COUTURIER –

Les livres passent l’essentiel de leur vie fermés. Or, nous souhaiterions parfois pouvoir prolonger la contemplation de certains ouvrages. C’est aujourd’hui possible grâce au PORTOM, un produit inventé par Maxime COUTURIER pour offrir aux livres l’espace de nos murs – leur donner de la verticalité – et renouveler notre attention sur leurs images.

Description du projet . . .

En permettant d’exposer des livres ouverts au mur, le PORTOM propose un nouvel usage et une nouvelle expérience esthétique du livre. Il s’adapte à la quasi-totalité des formats d’ouvrages, y compris les plus grands, les plus petits ou les plus épais, tout en restant invisible pour le spectateur. Deux bras coulissants s’adaptent à la largeur du livre et un pied vertical s’ajuste à la hauteur. Le maintien du livre en position ouverte se fait par des aimants qui se superposent et pincent les pages.

Le PORTOM se fixe au mur sur une pointe ou un crochet, comme un cadre classique. Il est très simple d’utilisation : l’installation du livre, son retrait ou le changement de pages se font en une minute seulement. Fabriqué en inox, le PORTOM est un objet très résistant et durable dans le temps. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels de l’art et de l’édition, bibliothèques, musées, librairie, centres de documentation, artistes… En somme, à tous les amoureux du livre en tant qu’objet désireux de pouvoir les contempler et les exposer.

portom_2017

Lauréat du concours Tremplins I’NOV PRO 2016

Catégorie : Vie pratique & équipement de la maison

portom_2017_2

Situation du projet …

• Produit commercialisé depuis janvier 2017
• Recherche d’une structure pouvant réaliser le montage du produit
• Recherche de distributeurs et mise en place de la vente en ligne sur le site Internet
• Actions de communication pour faire connaître le produit

Les mots de l’inventeur …

« Photographe professionnel, j’aime imaginer des installations pour exposer mon travail. C’est ainsi que j’ai eu l’idée du PORTOM. La réalisation en 2015 d’un 1er prototype dans un Fablab m’a permis de vérifier la viabilité de mon idée. à partir de là il me fallait aller au bout de la démarche ».

Meilleurs vœux

Toute l’équipe Transtech vous souhaite une

bonne_annee_2017

et vous remercie pour la confiance que vous nous avez témoignée tout au long de l’année qui vient de s’achever.

Nos meilleurs vœux de réussite pour cette nouvelle année !!!!

Adhésion 2017

Comme chaque début d’année civile, nous avons l’honneur de solliciter votre cotisation
pour l’année 2017.

Adhérer à Transtech, pourquoi ?

– Vous regrouper, faire entendre votre voix
– S’entraider, échanger entre vous sur les bonnes pratiques
– Bénéficier de services liés au développement de projets
– Profiter de notre réseau pour le développement de projets
– bénéficier de notre expertise pour l’avancement de votre innovation

Pour tout renseignement, contactez-nous par téléphone au 05 56 51 39 18 ou par mail à contact@inventifs-transtech.fr.

La Visseuse Freehand part en campagne …

La campagne de financement participatif de la visseuse Freehand est lancée !

visseuse_freehand_2017

Ce projet, lauréat du concours TREMPLINS I’NOV PRO 2016 catégorie Bricolage, Technologies & Procédés de fabrication, vient de démarrer une campagne de crowdfunding sur Ulule : fr.ulule.com/freehand/

Nous vous invitons à les soutenir et/ou relayer l’information auprès de vos contacts et réseaux sociaux.

TRANSTECH Aquitaine

40 Avenue de la Somme – 33700 MERIGNAC

E-mail : contact@transtech.asso.fr

Tél. : 05 56 51 39 18

2ème Salon International des Inventeurs et Créateurs à Monaco


L’Association des Inventeurs et Créateurs, vous propose pour la deuxième fois, le Salon International des Inventeurs et Créateurs à Monaco, du 04 et 05 Mars 2017, de 10H00 à 10H00, au Chapiteau Espace Fontvieille.

L’entrée est gratuit

Pour pouvoir exposer à ce salon, il faudra adhérer à cette association, 36 euros, plus le prix du stand entre 200 euros à plus de 600 euros et en option, vous pouvez louer du matériel de stand, table pliante à 8 euros, petite table ronde à 9 euros, grande table ronde à 10 euros, chaise pliante à 4 euros, chaise coquille rouge à 9 euros, forfait de mise en place d’une alimentation électrique à 50 euros.

Renseignements et inscriptions

E-mail : rose.adamus@laposte.net

Tél. : 06.99.46.31.13

affiche_salon_monaco_2017

Remarque personnelle : J’ai reçu l’information d’eux, par des E-mails vides, aucun mot de politesse, juste des pièces jointes en format photo et quand je les ai contacté par E-mail pour leurs signaler que leur communication est d’une vulgarité, de manque de respect et je n’ai pas eu de réponse d’eux.

Cette association ne fait par partie de la FNAFI et je ne les connais pas.

Je le mets pour information, mais Club Invention – Europe ne prendra aucune responsabilité avec cette association et de ce salon.

Je n’ai aucune information sur ce salon, donc l’article est pauvre et c’est de leurs responsabilités, c’était à eux de me proposer un article, pour pouvoir le mettre en ligne.

Si parmi vous, vous avez des informations, faite des commentaires, pour permettre d’informer d’autres inventeurs sur ce salon, car cette association n’est pas capable !

Sénégal / Sanoussi Diakité invite l’État à protéger les inventeurs


Le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’invention et de l’innovation (ASPI), Sanoussy Diakité, a invité, samedi à Dakar, l’État à protéger les inventeurs, mettant en garde contre les risques d’une dévalorisation de la propriété intellectuelle.

« Nous souhaitons attirer l’attention de l’opinion publique sur les risques de dévalorisation de la propriété intellectuelle et les risques de pertes économiques », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Cette rencontre avec la presse a été organisée en soutien à Mamadou Moustapha Ndiaye, l’inventeur d’une billetterie électronique utilisée dans le transport, victime d’une contrefaçon.

En tant que responsable moral de l’ASPI, Sanoussy Diakité a appelé les autorités à soutenir les inventeurs afin qu’ils soient protégés et que les inventions puissent être au service du développement du Sénégal.

Cette invention, dite système de solution ticketing, est enregistrée à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), sous le numéro 17225, délivré le 30 septembre 2015, a-t-il rappelé. Ce numéro, selon lui, reconnaît à Mamadou Ndiaye le droit de détenir la propriété intellectuelle sur le système qu’il a mis au point.

Selon lui, cette invention est porteuse de progrès techniques mais aussi de performances économiques pour le Sénégal.

« Cette invention qui a permis à notre système de transport d’être révolutionné, parce que pouvant assurer le contrôle à distance, a été illégalement saisie et exploitée dans d’autres pays africains par un de ses anciens collaborateurs », a-t-il fustigé.

« Quand une invention est née dans un pays, soutient encore le président de l’ASPI, elle devient porteuse de croissance, mais faudrait-il que ça rapporte une plus-value à la croissance de notre économie et soit un moyen d’exportation de notre potentiel intellectuel », a-t-il estimé.

Mamadou Ndiaye a, pour sa part, rappelé que le projet qui lui a permis de mettre au point la billetterie électronique a été élaboré à la demande de l’Association de financement des transports urbain du Sénégal (AFTU) en 2013.

Par la suite, le projet a été poursuivi avec « un autre développeur », a-t-il poursuivi, signalant que son « model business » a été détruit.

Mamadou Ndiaye sollicite, à ce sujet, l’intervention de l’État dans cette affaire dans le cadre de laquelle il dit avoir dépensé 35 millions de francs CFA. Selon lui, « le dossier est entre les mains de la justice depuis deux ans ».

Source : www.aps.sn

Ces outils qui facilitent la vie des aveugles et malvoyants


pack_daisy_2017

La médiathèque dispose de deux appareils permettant de lire les livres lus du Pack Daisy.

Louis Braille est décédé un 6 janvier 1852. Cette date anniversaire offre l’occasion de s’intéresser aux dispositifs mis en place pour les handicapés visuels à Bourges.

« Il faut imaginer qu’une personne qui perd la vue, c’est terrible. Tout se ferme, tout s’arrête. Il faut continuer à innover et à trouver de nouvelles idées pour leur redonner envie de vivre certaines choses. » Jean-Pierre Moreau, vice-président du comité Cher de l’Association Valentin Haüy (AVH) aide les personnes atteintes d’un handicap visuel.

Celui qui aime se qualifier de miro raconte comment vivre avec un tel visuel à Bourges, à l’occasion de la Journée mondiale du braille qui avait lieu le 4 janvier et de l’anniversaire de la disparition de son inventeur, Louis Braille, décédé le 6 janvier 1852.

Par nature, Bourges est difficile d’accès, par son histoire et sa situation géographique

Michèle Hatoig (Association Valentin Haüy)

Ayant perdu la vue progressivement jusqu’à devenir malvoyant, Jean-Pierre Moreau sait de quoi il parle. « Au début, c’était compliqué. Je n’allais plus au théâtre, plus au cinéma. » Et alors que sa vue diminuait, ses capacités de lecture s’effaçaient.

Aujourd’hui, plusieurs équipements existent à Bourges afin de faciliter et adoucir le quotidien des aveugles et malvoyants. « Par nature, Bourges est difficile d’accès, par son histoire et sa situation géographique », explique Michèle Hatoig, présidente du comité départemental AVH. Feux parlants, passages cloutés… : en ville, « il y a même une synthèse vocale disposée à la mairie, affirme Michèle Hatoig. Avec une télécommande spécifique, les malvoyants peuvent mettre en marche une bande sonore qui indique l’entrée du bâtiment. »

Pour quelqu’un qui ne voit pas, le toucher est très important. Les indications sonores sont aussi essentielles pour les malvoyants.

En partenariat avec le réseau Agglobus, l’AVH a mis à disposition des détenteurs de carte d’invalidité un Liberty bus, qui vient chercher les passagers à leur domicile et les dépose à l’endroit désiré. « Le chauffeur les aide aussi à monter et descendre du bus, c’est un véritable accompagnement », souligne Jean-Pierre Moreau.

Maquette tactile de la cathédrale

La cathédrale Saint-Étienne dispose d’une maquette tactile qui permet de se représenter sa surface et d’imaginer son volume. « Pour quelqu’un qui ne voit pas, le toucher est très important », précise Jean-Pierre Moreau. Pourtant, le braille, lecture par le toucher, n’est que minoritairement pratiqué par les membres de l’AVH. « Les indications sonores sont aussi essentielles pour les malvoyants. »

Le cinéma de la Maison de la Culture de Bourges (MCB) met à disposition des spectateurs une application, Twavox, qui leur permet, équipés d’un casque, de bénéficier de l’audiodescription du film diffusé. La MCB permet également aux membres de l’AVH de vivre des pièces de théâtre en audiodescription. « On a une voix off calée sur les blancs de la pièce qui nous décrit les actions », explique Jean-Pierre Moreau.

L’association travaille également en partenariat avec la médiathèque de Bourges, pour que la ville s’équipe de certains matériels. « On s’est engagés à travailler trois axes : l’accès aux locaux, l’accès aux collections et l’accès aux animations », assure Colette Puynège, directrice des bibliothèques de Bourges.

Accès à la culture

Trois cents films en audiodescription, près de 4.000 livres et deux revues en gros caractères, 54 livres en braille et, surtout, le Pack Daisy : des livres lus sous forme de CD, audibles grâce à un lecteur qui permet d’adapter le débit, le volume et la vitesse de lecture du conteur.

« C’est grâce à tous ces outils et méthodes que les personnes souffrant d’un handicap visuel peuvent toujours avoir accès à la culture. Il suffit de leur en donner l’envie », conclut Jean-Pierre Moreau.

Les repères visuels, essentiels pour éviter pièges et dangers

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les repères visuels jouent un rôle important pour aider les malvoyants dans leur quotidien.

Interrupteurs colorés, portes peintes de couleurs vives, encadrements foncés… Dans les locaux de l’association Valentin Haüy de Bourges, qui aide les personnes atteintes d’un handicap visuel, les détachements visuels sont les bienvenus. « Il est très important pour les malvoyants comme moi d’effectuer des contrastes dans les intérieurs pour que l’on puisse se repérer », explique Jean-Pierre Moreau, vice-président du comité Cher de l’association.

Outre les touches de couleurs dispersées aux endroits stratégiques d’une pièce, les bandes blanches dessinées au sol servent de guide aux malvoyants. « On utilise aussi ces démarcations pour les escaliers, souligne Jean-Pierre Moreau. Ces petites choses toutes simples permettent d’atténuer la peur de chuter des malvoyants. »

espace_asso_2017

La signalétique aide les malvoyants à se repérer dans l’espace.

Les vitres sont d’autres obstacles auxquels ces déficients visuels doivent faire face. « Sans une bande adhésive repérable collée dessus, les fenêtres seraient de véritables pièges pour moi », confie Jean-Pierre Moreau.

Autre fardeau pour les aveugles et malvoyants : les incivilités. « Déjà que la rue est un parcours du combattant pour les handicapés visuels, si on doit ajouter à cela les déchets abandonnés au coin des rues et les voitures garées sur les trottoirs, on ne s’en sort plus », déplore Michèle Hatoig, présidente de l’association.

Selon Jean-Pierre Moreau, « le tout est une question de connaissance. Si on veut que les gens soient autonomes, il faut que les autres prennent conscience de leur handicap ».

Auteur : Mélinda Pawlak – Source : www.leberry.fr

Lettre d’information Transtech – Décembre 2016


Invention à l’honneur

Bûche et allume – Feux à base de marc de café recyclé – Valérie Grammont –

En observant sa grand-mère qui rencontrait des difficultés à faire du feu lors d’un hiver rigoureux, Valérie GRAMMONT a l’idée de développer une bûche qui faciliterait la vie des amoureux du feu de cheminée. Elle recherche alors des déchets à recycler et découvre que le marc de café est un excellent combustible (son pouvoir de combustion est 67% supérieur à celui du bois). Avec l’équivalent de 2 Tours Montparnasse de marc de café qui fini enfoui ou incinéré chaque année en France, le gisement est colossal.

De l’idée au produit

Valérie travaille alors au développement de son idée et c’est ainsi qu’elle lance en 2014 la bûche 100% végétale sans produit pétrolier Smart&GREEN® : la 1ère bûche sans bois à base de marc de café recyclé !

Prête à l’emploi, elle offre deux heures de pleine flamme et chauffe autant que 4 bûches de bois. Elle remplace à elle seule l’allume-feu, le petit bois et le bois. Pour l’allumer rien de plus simple, il suffit de présenter un briquet ou une allumette à chacune de ses extrémités !

Depuis la gamme s’est enrichie d’un allume-bûche qui, outre sa fonction d’allume-feu du bois, remplace également le petit bois. Pratique et efficace il permet de procéder à l’allumage en quelques secondes et offre 30 minutes de combustion avec une flamme de 15 cm.

État du projet

Fabriqués en France, en région Champagne-Ardenne, ces produits sont présents dans plus de 950 points de vente. Ils ont permis de recycler le marc de 3 millions de café et de créer 3 emplois temps plein annuel, ce dont Valérie Grammont est très fière.

Et aussi …

La bûche a été primée Médaille d’Or au Concours Lépine 2014 et l’allume-bûches est Lauréat du Concours Système U Innovations 2016 catégorie Bazar.

La bûche à base de marc de café a fait l’objet d’une parution dans la Revue Inventifs 2015.

smart_green_2016

100% végétal

3 millions nombre de cafés dont le marc a déjà été recyclé

Campagne de financement réussie pour Still English !

still_english_2016

Lauréate du concours I’NOV PRO 2014, pour sa méthode innovante d’apprentissage de l’anglais : Still English, Sophie Martinez s’est lancée en octobre dernier dans une campagne de financement participatif sur ULULE afin de développer son activité.

Après 45 jours de campagne, l’objectif de 9.000 € était atteint !

Félicitations à Sophie Martinez et bonne continuation dans le développement de Still English, sa méthode dynamique et ludique d’apprentissage de la langue anglaise pour tous publics (dès 8 ans) et pour tous niveaux (débutant à avancé).

15 % de remise sur la boutique Inventifs …

boutique_inventifs_2016

Jusqu’au 21 février 2017 avec le code promo : promotion inventifs

Cette offre promotionnelle est valable sur tous les produits commercialisés dans la boutique en ligne.

Pour en profiter rien de plus simple, lors de votre commande il vous suffit de cliquer sur le code : PROMOTION INVENTIFS, puis sur «ajouter», la remise s’applique alors automatiquement à l’ensemble de votre panier !

Rendez-vous vite sur www.inventifs.com pour en profiter !

Concours I-LAB 2017

Le 12 décembre 2016, ouverture d’inscriptions à la 19ème édition du concours I-LAB

i-lab_2017

I-LAB, le Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes porté par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en partenariat avec Bpifrance, a pour objectif de détecter et de soutenir les meilleurs projets de création d’entreprises innovantes, en offrant une aide financière et un accompagnement adapté. Il est ouvert à tous les porteurs de projets dont «la preuve du concept» est établie, à condition que l’entreprise issue de leur projet soit créée sur le territoire français.

Un jury national, composé d’industriels et de personnalités compétentes dans les domaines de la création et du financement des entreprises innovantes, de la valorisation de la recherche et du transfert technologique, sélectionnera les Lauréats.

Informations et inscriptions sur : www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Aidesconcours-et-labels/Concours-innovation/i-LAB-2017-creation-d-entreprise-innovante

TRANSTECH Aquitaine

40 Avenue de la Somme – 33700 MERIGNAC

E-mail : contact@transtech.asso.fr

Tél. : 05 56 51 39 18