Club Invention - Europe

Au sujet de l’atelier de prototypage communautaire du Pôle d’invention régional de la Nouvelle Aquitaine


Dans le projet du Pôle d’invention régional de la Nouvelle Aquitaine, cette année, j’ai décidé de développer l’atelier de prototypage communautaire et pour cela, j’ai déjà travaillé l’année dernière, au cahier de charge.

Un atelier de prototypage communautaire n’est pas un Fab-Lab, c’est plus complexe et voici les différents éléments que j’ai trouvé importants :

– L’aspect de la confidentialité, dans un Fab-Lab, cela n’existe pas cette notion, car leur politique est basé sur l’Open Source, donc toutes créations sont publics. Que notre atelier de prototypage communautaire est basé sur la Propriété Intellectuelle, donc le grand public n’aura pas l’accès, il y a que les inventeurs, les créateurs, les artisans et petites entreprises qui auront l’accès. Aussi, pour garantir qu’il n’est pas de fuite de données, les imprimantes 3D doivent être autonome, aucune connexion à un ordinateur, aucune connexion WiFi, etc.

– L’utilisation, il faut que l’imprimante 3D soit le plus facile d’utilisation, pour qu’un novice ne soit pas perdu dans la complexité de l’utilisation. Avec un écran de contrôle tactile, avec des icônes en couleur, avec un menu simple, etc. La mise à niveau du plateau, une chose à faire à chaque impression, que cela soit automatique, pour simplifier l’utilisateur.

– La sécurité, en cas de coupure d’électricité, du filament, que cela puisse reprendre l’impression, au lieu de tout recommencer. Sa permet de gagner du temps et de ne pas perdre du filament.

On a beaucoup travaillé sur l’utilisateur, de rendre le plus simple d’utilisation et ouverts aux maximums des utilisateurs.

Ensuite, la configuration de la machine, un élément important et qui joue sur la qualité de l’impression et des possibilités. Pour permettre à un inventeur de pouvoir réaliser son prototype de qualité professionnelle, du même niveau qu’une entreprise.

J’ai prit le choix d’une architecture cubique, car c’est un châssis qui est le stable pour une imprimante 3D et qui permet de réaliser des grandes pièces de qualité.

Le choix du mouvement de la tête, un core XY, car cela permet d’avoir un mouvement de la tête plus souple et cela joue aussi sur la qualité d’impression.

Cela pour dire qu’on n’a travaillé sur le choix d’un modèle d’imprimante 3D et cela n’a pas fait aussi facilement, comme avec un Fab-Lab.

Mon choix, a été sur un Tronxy X5SA, une imprimante 3D que je mettrai dans la catégorie des imprimantes semi-professionnelles.

J’ai donc décidé d’investir dans cette gamme de produits, en commandant une imprimante 3D par mois, pour permettre en fin d’année, d’en avoir entre 10 à 12 imprimantes 3D.

La raison d’utiliser la même référence, c’est surtout pour simplifier l’utilisateur, pour que son fichier Gcode soit utilisé sur n’apporte quelle machine sans aucun problème.

La raison du nombre de machine, je les calculais sur une moyenne d’utilisation, si par exemple, un inventeur ou un créateur utilise pour réaliser une grande pièce, sa peur prendre 72 heures d’utilisation non stop. Pour garantir que l’utilisateur puisse avoir une machine disponible et qu’il ne se déplace pas pour rien, il faut avoir un certain nombre de machine.

L’espace de travail d’une X5SA, au niveau de son plateau, c’est du 330 mm par 330 mm et en hauteur, 400 mm, sa permet de réaliser la plupart des prototypes et des créations. Sa permet aussi d’imprimer plusieurs petites pièces en même temps.

Le choix de choisir une imprimante 3D en kit, sa permet d’avoir une imprimante 3D au meilleur tarif et surtout, cela permet à l’utilisateur, s’il veut être autonome, d’en acheter une, il ne sera pas prisonnier de notre atelier de prototypage communautaire.

La politique de l’atelier de prototypage communautaire, c’est la même chose que pour notre site communautaire « Invention – Europe », un libre service gratuit, qui veut dire pas d’adhésion à notre association, pas de frais de location, pas d’abonnement, etc. On n’est pas un Fab-Lab, on ne fait pas de profit sur le dos de l’inventeur, du créateur. N’apporte inventeur, créateur pourra utiliser ces machines librement.

La seule condition, si l’utilisateur ne sait pas servir, on sera là pour lui apprendre, l’expliquer etc.

Pour la matière première, pour nous, c’est compliqué, car il y a tellement de choix dans les filaments, entre les matières, les couleurs, etc. Que c’est plus simple pour l’utilisateur d’acheter son propre filament, la matière première.

On va essayé, sans aucune obligation, de demander aux utilisateurs de donner son reste de filament, pour permettre aux autres inventeurs et créateurs, d’avoir du filament gratuit, c’est aussi une forme d’entraide, un esprit communautaire et d’échange entre vous. Sa permettra aussi à d’autres utilisateurs, de produire leurs prototypes ou créations dans d’autres matières ou couleurs.

Au sujet du prototype de validation ou du monstre, avant le dépôt du brevet d’invention, pour une question de confidentialité, sa ne pourra pas ce faire dans l’atelier de prototypage communautaire et pour y répondre à cette demande en toute sécurité, pour l’inventeur.

L’année prochaine, je vais investir dans des petites imprimantes 3D, qui soit plus facile à transporter, pour permettre aux inventeurs, d’avoir du prêt matériel et comme cela, ils pourront réaliser leurs prototypes de validation chez eux, en toute sécurité. Qui sera un Tronxy XY-2, qui utilisera la même interface graphique que les modèles de l’atelier de prototypage communautaire, toujours pour simplifier l’utilisateur. Sa sera pour l’année 2022 ! Peut-être ajouter un ordinateur portable avec tous les logiciels pour permettre à l’inventeur de travailler chez lui dans la réalisation de son prototype de validation.

Pour le concret, ce mois-ci, on aura une Tronxy X5SA, le mois prochain, une seconde, etc. Jusqu’à la fin de l’année.

Le prochain article, sa sera sur la première Tronxy X5SA monté, faire un tour de la machine pour bien connaître. Pour voir ces possibilités !

Les modifications de l’imprimante 3D, je ne suis pas trop chaud pour le faire, même si avec une imprimante en kit, on peut facilement changer les pièces dessus.

Le premier problème, c’est au niveau du logiciel Cura, c’est un logiciel en Open Source, donc gratuit qui permet de créer le fichier Gcode, pour permettre de faire travailler l’imprimante 3D.

La Tronxy X5SA est déjà référencé dans Cura et donc pour l’utilisateur, il n’aura pas besoin de programmer un profil machine.

Car Cura pour calculer son Gcode, il faut trois éléments, le fichier 3D, de type STL, la configuration de l’imprimante, pour l’espace de travail, le type de mouvement, etc. Aussi, le type de filament, pour la température de la buse par exemple.

Donc si on change la configuration de l’imprimante 3D, sa va compliqué son utilisation et ce n’est pas le but. On veut que cela soit le plus simple d’utilisation, ouvert au maximum des inventeurs et des créateurs.

Une autre raison, si un utilisateur veut en acheter une Tronxy X5SA, pour avoir son indépendance, il faut que le modèle soit le plus identique. Pour qu’il ne soit pas déçu et ce n’est pas notre but. Pour son montage, si cela lui fait peur, on pourra l’aider à le monter.

Cela dit, il existe plusieurs version de Tronxy X5SA, en terme de dimension, plus grand et en version Pro, avec un système de mouvement de la tête de meilleurs qualités. C’est juste une question de budget et voir cela directement avec Tronxy.

Si vous avez des questions, vous pouvez les poser dans les commentaires et je les répondrai, sur le sujet de l’atelier de prototypage communautaire.

Peter TEMEY
Président du Club Invention – Europe

3 commentaires sur “Au sujet de l’atelier de prototypage communautaire du Pôle d’invention régional de la Nouvelle Aquitaine

    1. Tout à fait ! C’est le problème au niveau de la confidentialité et la seule solution, c’est que l’inventeur le fasse chez lui.

      Surtout pas dans un Fab-Lab, car il n’a aucune protection.

      J'aime

  1. on est parfaitement d’accord sur toute la ligne.
    En aparté, mes meilleurs vœux pour cette année de santé, de joies et de réussite !

    J'aime

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.