Mali / Brevet d’invention : Un Malien révolutionne la physique


Un professeur d’anglais devenu un génie en inventions scientifiques, tel est l’étrange destin de Sékou Amadou Traoré, auteur d’une demi-dizaine d’inventions dont trois sont officiellement brevetées. Le quinquagénaire a sorti de son esprit, entre autres, la pompe manuelle à vide, la pompe manuelle de transport de gaz et l’électrolyseur à capacités variables. Ces produits ont été présentés au public samedi dernier dans l’enceinte du lycée Luc Sangaré sis à l’Hippodrome.

amadou_sekou_traore_2016

Pour la vulgarisation et la commercialisation de ces nouvelles trouvailles qui révolutionnent la Physique, la balle est dans le camp de l’État et des opérateurs économiques. L’inventeur dit être guidé non pas par l’argent, mais par le devoir citoyen de contribuer à la lutte contre le chômage et au renforcement du système éducatif malien.

Rien ne prédestinait Sékou Amadou Traoré à l’invention scientifique d’autant que son cursus universitaire et sa carrière professionnelle l’ont orienté vers l’anglais, qu’il enseigne actuellement au lycée Luc Sangaré.

Mais, c’est en 1994 que lui fut subitement inoculé le virus des sciences et de l’invention. Il est parti du fait que si le monde est aujourd’hui gangréné par la famine, la misère, la pauvreté et les guerres civiles, c’est faute d’emploi et d’occupation. Il faut créer de l’emploi et de la richesse pour occuper les gens. Et dans ce domaine, la recherche est un bon créneau, plus précisément en matière de Physique et de Chimie. Lui, a choisi la Physique.

C’est ainsi qu’en 1994, Sékou Amadou Traoré mit en chantier la fabrication de l’électrolyseur à capacités variables. Six ans plus tard, il invente la pompe manuelle à vide, la pompe manuelle de transport de gaz, le condensateur aux huiles lourdes et le ruban conducteur de courant électrique.

La demande de brevet de l’électrolyseur a été déposée auprès de l’Oapi en mars 2014 et le titre obtenu en 2016.

Pour les autres inventions, les demandes sont envoyées le 16 juin 2014 ; les titres de brevet reçus le10 octobre pour les deux types de pompes.

Les titres de brevet pour le condensateur et le ruban sont attendus.

C’est toute cette armada d’inventions que le désormais génie Sékou Amadou Traoré a présenté au public ordinaire et aux élèves et étudiants le samedi 23 octobre dernier.

La pompe manuelle à vide permet aux ouvriers de froid de vider l’air de l’enceinte des appareils pour permettre qu’on les recharge. De même, ce matériel est indispensable dans les laboratoires de Physique-Chimie des écoles et des universités.

Il présente plusieurs avantages par rapport à la pompe traditionnelle : ne demande pas de source d’énergie ; une durée de vie plus longue ; moins de pannes ; résiste aux chocs, aux intempéries et même à l’eau ; et revient moins cher sur le marché.

La pompe manuelle de transport de gaz rassemble les mêmes avantages. En plus, elle peut servir d’accessoire à l’électrolyseur à capacités variables.

Quant à celui-ci, on peut l’utiliser pour produire de l’oxygène (pour la réanimation des patients dans les hôpitaux), de l’eau oxygénée (un désinfectant), les pesticides, les oxydes (très demandés en chimie et en médecine) et l’hydrogène (en tant que combustible).

Comme avantages, on peut avoir avec l’électrolyseur à capacités variables beaucoup plus d’électrodes de différentes natures de métaux et de dimensions variables contrairement à la forme traditionnelle qui n’a que le fer et le platine et dont les dimensions ne sont point variables.

Quant au condensateur aux huiles lourdes et au ruban conducteur de courant électrique, ils présentent eux aussi assez d’avantages et de particularités.

« L’invention est une passion pour moi. Je ne cherche de l’argent dans mes inventions, car on ne peut pas courir à la fois derrière le savoir et l’argent. J’ai rempli ma part de contrat. A l’État de s’assumer s’il veut réellement résorber le chômage et créer de l’emploi et de la richesse », répond Sékou Amadou Traoré à la question de savoir ce qu’il compte gagner de ses inventions.

Pour le moment, l’inventeur nous confie que tous ses travaux sont financés sur fonds propres. Il met ses produits à la disposition de l’État et des commerçants.

Auteur : Sékou Tamboura

Source : maliactu.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s