Le sucre en morceaux: une invention faite grâce… à une femme


sucre_2017
L’histoire de l’invention du sucre en morceaux est un exemple de galanterie.

En 1829, les frères Tomas et Frantisek Grebner ont fondé leur première manufacture dans la partie est de l’Empire d’Autriche (Bohême méridionale). Jusqu’en 1839, la manufacture s’est développée, pourtant, plus tard, elle a connu des problèmes financiers.

Le Suisse Jakub Kryštof Rad, invité en tant que gérant de crise de Vienne, a pris les choses en mains : il a augmenté la production et a installé un nouvel équipement. M. Rad a également ouvert des boutiques d’entreprise où on pouvait acheter du sucre produit à Dačice dans plusieurs grandes villes (Vienne, Prague, Lvov, Brno, Pest). Puis, en 1841, suite au conseil de sa femme, Jakub Rad a diversifié la production et a ouvert un atelier produisant des fruits confits, des bonbons et du chocolat qui étaient envoyés aux pâtisseries dans plusieurs villes de l’Empire d’Autriche.

À l’époque, il était courant d’acheter en magasin des pains de sucre, des blocs de sucre de 80 à 90 cm de haut et de 35 cm de diamètre. Les ménagères étaient obligées de suspendre les blocs à l’aide de pinces à aliments. Il fallait avoir de la force physique et une certaine habileté. Un jour, en 1841, la femme de Jakub, Juliana, a acheté du sucre comme cela se faisait à l’époque mais s’est sérieusement coupée. Quand son mari est rentré, elle lui a présenté son doigt pansé et s’est exclamée, indignée :

« Voilà ce que font ces pains de sucre maudits ! La prochaine fois, je pourrais me couper le doigt ! Pourquoi vous ne pouvez pas les faire plus petits ? ! ». Cependant, Juliana s’est vite calmée et a oublié cet incident. Son doigt a guéri, mais trois mois plus tard, Jakub Rad est rentré à la maison en tenant dans ses mains une petite boîte avec un ruban.

« C’est ce que tu voulais avoir », a-t-il dit à sa femme en lui présentant le cadeau. L’ayant ouvert, Juliana a vu à l’intérieur de la boîte 350 morceaux de sucre blanc et roux. Deux ans plus tard, le 23 janvier 1843, Jakub Rad a obtenu un brevet sur le processus de production des morceaux de sucre par le biais de méthode de pressage de la poudre. À l’automne, la manufacture en Bohême a commencé à produire ce sucre en cubes sous la dénomination de « sucre à thé ». En 1870, la dernière étape nécessaire au triomphe du sucre en morceaux a été réalisée lorsque l’inventeur, ingénieur et industriel Eugen Langen a développé la technologie effective de sa production de masse.

Source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s