Coup de gueule

L’innovation en France vu par un inventeur indépendant


La plupart des gens pensent que la recherche, le développement est d’origine universitaire, centre de Recherche et de Développement des entreprises. Les aides financiers, comme les subventions et les crédits impôts sont basé dans cette direction.

En oubliant bien souvent les artisans de l’innovation, les inventeurs indépendants qui n’ont pas ces droits et les soutiens de l’état, de l’Europe. Le seul soutien financier qu’il peut avoir, c’est une aide sur la taxe de dépôt d’une demande de l’INPI, s’il rentre dans les conditions et qu’il dépose par eux-mêmes, par l’INPI. Il peut avoir une aide avant le dépôt, une consultation d’un ingénieur de dépôt de brevet, par l’INPI, géré par Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI), dans la limite que certain Conseils en Propriété Industrielle (CPI) utilise pour vendre leurs services, qui n’ont pas le droit de le faire.

Il existe aussi une aide régionale, en fessant travailler une école, pour réaliser un prototype, une étude commerciale et cela est limité financièrement, cela prend du temps, etc.

Après, il n’a plus aucune aide pour l’inventeur indépendant, aucune aide pour le financement d’un dépôt de brevet européen, aucune aide de soutien réseau envers les industriels, etc.

En France, avec n’apporte quel mouvement politique, de droite comme de gauche, oublie complètement dans leur politique de l’innovation, la partie des inventeurs indépendants, dans le méprit total, qui sont aussi des citoyens comme les autres, actif aussi dans l’économie du pays et de l’Europe.

Il concentre tout sur les universités, les centre de recherche de multinationaux et PMI, PME. Rien, au niveau des inventeurs indépendants. Ils ont une politique primitive sur l’innovation et font tout pour décourager les personnes physiques à rechercher, à développer, à innover en France.

L’égalité n’est pas respecté, comment un inventeur indépendant est égal devant une PME/PMI, une université, etc. Cela au niveau des aides financiers, sans parler du réseaux, qui est aussi bloqué par le statut de particulier.

En France, l’activité de l’inventeur indépendant est plus considéré comme une simple activité de loisir, un passe temps, un jeu. Dans la réalité, ce n’est pas de tout cela et même, cela est insultant, un manque de respect et cela n’est pas normal ce genre de méprit.

Les inventeurs indépendants détournent, en créant des micro-entreprises innovantes pour avoir un soutien financier ou bien, en créant une association pour soutenir le développement de leur invention. Est que cela fait partie du boulot de l’inventeur indépendant ? Être entrepreneur, cela demande une certaine capacité que tous les inventeurs n’ont pas.

Autre problème, ce n’est pas normal que l’état décourage l’innovation par des personnes physiques et pire, que cela soit soit un parcourt de combattant pour innover. Ce n’est pas normal aussi, entant fédération, entant associations d’inventeur, nous n’avons pas les moyens d’avoir des outils pour aider les inventeurs, qui est aussi un combat pour mettre des outils en place.

Les inventeurs indépendants, à juste titre, critique nos associations, la fédération, qu’on ne les aide pas, mais on est aussi limité par les moyens humaines (manque de bénévolat qualifié), manque d’aide financière, manque de soutien de reconnaissance, etc.

Nos associations, notre fédération sont aussi limité, on n’a aussi des blocages pour faire avancer les choses et la politique générale sur l’innovation n’est pas adapté. Il faudrait que cela change et pour cela, il faut que les citoyens prennent conscience de nos difficultés à développer nos inventions en innovations et qu’il existe un frein au développement.

L’exclusivité de l’innovation n’est pas fait pour les universités, les PME/PMI, il existe aussi les personnes physiques, qui peuvent créés de l’innovation, de la richesse dans notre pays et pour l’intérêt de la collectivité.

Qu’on n’est pas droit aux aides, c’est une chose, qu’on ne soit pas respecté, c’est autre chose, cela est du racisme social que fait l’état et cela n’est pas normal. Ce n’est pas normal qu’un inventeur indépendant soit considéré comme un marginal, avec aucune reconnaissance, du méprit envers les organismes d’état, envers les industriels, etc.

Comment on peut stimuler les jeunes à créer, quand ils voient que c’est un parcourt de combattant et qu’ils seront méprisé par le système. C’est cela la politique de l’innovation, c’est comme cela qu’on va stimulé l’innovation en France et en Europe ?

Pourquoi les universités, les PME/PMI utilisent le système pour détourner de l’argent, en déposants des brevets poubelles, avec quelques améliorations d’une invention qui existe déjà, ce n’est pas une honnêté intellectuelle et cela profite à des gens qui n’ont rien à foutre de l’innovation. Ce sont des aides artificielles aux PME/PMI pour réduire leurs impôts et pire, qu’ils font aussi du plagiat aux inventeurs indépendants. C’est aussi une réalité de la politique d’innovation de l’état et qui n’est pas parfait.

On parle de l’innovation nationale par rapport aux nombres de demande de brevet européen, si on fait le trie des demandes de brevet, en supprimant les demandes de brevet poubelle qui sont là, que pour les subventions et crédit impôt, le nombre serait vraiment réduit. Cela pour dire que même à ce niveau, les chiffres sont truqués et on est loin de la réalité.

Si l’état, le système était honnête avec les chiffres de l’innovation, il faudrait juste compter les brevets développer, car l’innovation, c’est des nouveaux produits sur le marché, pas basé sur un dépôt de brevet, qui est stade de l’invention et pas au stade de l’innovation. Beaucoup de brevet ne sont pas développé en innovation et cela pour dire, que l’analyse que fait l’état, l’Europe sont basé sur du faux et leur classement des pays innovants, est fondé sur du n’apporte quoi.

Ils peuvent critiqués les inventeurs indépendants, mais eux-mêmes, ils ne sont pas honnête, avec leur chiffre bidon et si on se base sur des chiffres réels, les inventeurs ont plus de demande de brevet sérieux par rapport aux PME/PMI et cela est facile de contrôler, par le rapport de recherche d’antériorité. C’est la base de la valeur d’un brevet d’invention et dans leur étude, il oublie ce type de paramètre !

C’est sûr que si c’est un inventeur indépendant aurait fait cette étude, vue par un professionnel en invention, on n’aurait pas les mêmes chiffres et ils auraient des subventions et autres aides annulées. Cela montre en plus de l’incompétence du système, la complicité du détournement de fond à l’innovation. Peut-être qu’un inventeur indépendant est un marginal, mais on est plus honnête et on n’escroque personne par rapport à certain PME/PMI qui se dise innovante.

Le frein à l’innovation, c’est avant tout par une mauvaise politique des différents gouvernements en France depuis que le Général de Gaulle ne gère plus le pays, car à cette époque, l’inventeur indépendant était considéré comme un élément important pour la France, avec des avantages fiscaux et surtout une reconnaissance. Beaucoup de gens parle de l’innovation sans connaître le sujet, basé sur des chiffres préliminaires, sans aucun contrôle, sans aucun analyse et cela montre l’incompétence des responsables. Les mêmes qui refusent de dialoguer avec les associations d’inventeurs, qui les méprisent totalement.

L’état sait que cela est une aide artificielle pour les PME/PMI pour l’innovation et ils ont plus sensible à l’emploi qui est aussi un élément important, d’un autre point de vue, cela respect. Mais sa serait plus honnête de leur donner des aides plus directes, sans que cela soit camouflé par l’innovation et développer des brevets poubelles, qui polluent les bases de données des brevets.

Sa serait bien que les aides soient basés sur des demandes de brevet avec un rapport de recherche d’antériorité propre, que cela soit basé sur une vrai invention et que les gens qui utilisent des demandes de brevet bidon, soit puni.

Parce que, avant de déposer une demande de brevet, on fait une recherche d’antériorité personnelle, ceux ce que font les inventeurs indépendants, un professionnel de l’invention, car cela ne sert à rien de déposer une demande de brevet sur un brevet qui existe déjà et c’est la base de notre métier.

On peut être imaginal et être plus professionnel que certain qui prêtant professionnel de l’innovation et le méprit fonctionne aussi dans l’autre sens. Notre incompétence ne perd pas d’argent à la collectivité, par des salaires, par des détournement d’argent public, etc. Moralement, on est plus propre que ces gens là.

Serte, on n’a aucune reconnaissance et c’est mieux d’avoir une fausse reconnaissance, à la limite de l’escroquerie, car déposer un faux brevet pour toucher des aides financières, moralement, c’est plus du détournement de fond et qui doit être puni pénalement. Les inventeurs indépendants ont plus de moralité que certain et on est tous des passionnés, donc d’une moralité fiable.

On peut nous mettre des bâtons dans la roue du développement, mais notre force, basé sur notre passion sera plus forte que leurs freins. Au lieu de nous critiquer, commencer d’abord à nettoyer votre allée, car ce n’est pas de tout propre et vous pouvez continuer à nous mépriser, qu’on est que des simples particuliers et non des professionnels, mais moralement, on est plus propre que vous. Même si vous avez le soutien de l’état, de l’Europe, ce n’est que du temporaire, car le jour que les citoyens auront comprit que vous profitez du système, le mouvement du vent changera et sa sera à votre tour d’être mépriser. Pour certain, d’aller en prison !

En France, il manque une personne comme le Général de Gaule, qui avait un respect dans la vrai recherche, la vrai innovation et grâce à lui, il avait rendu la France à un vrai pays innovant. Il avait dit au sujet des inventeurs indépendants, que la France avait plus besoin d’avoir des trouveurs que des chercheurs et il avait raison. Charles de Gaule avait un grand respect aux inventeurs indépendants et on ne peut pas le contredire ! Après les autres gouvernements, de gauche, de droit, le respect est devenu de plus en plus en méprit et c’est une réalité.

Je ne pense pas que cela vient de l’Europe, car il y a des pays de l’union européenne qui ont plus de respect des inventeurs indépendants qu’en France et ce n’est pas aussi par la mondialisation, il y a des pays comme les USA, même au Japon, que l’inventeur indépendant est considéré comme un demi-dieu, l’autre extrême ! Cela vient de la France, il y a du nettoyage à faire chez les hauts fonctionnaires, comme le directeur de l’INPI, qui a un grand méprit des inventeurs indépendants, par rapport à l’ancien directeur qui respectait le dialogue par rapport au nouveau.

A mon avis, il faudrait que le gouvernement fasse un nettoyage dans ces hauts fonctionnaires et sa serait déjà, un bon commencement ! Tous ceux qui ne respectent pas les inventeurs indépendants qui ont un total méprit envers les inventeurs indépendants, qui font du racisme social doivent être viré. Tout ceux qui créent un frein à l’innovation, qui refusent le dialogue, qui refusent de nous écouter, tout cela doivent quitté leurs postent de responsabilité, car ce n’est pas normal qui est ce type de comportement. Si le gouvernement ne fait rien, cela prouve qu’ils sont complices de cette situation et que cela rentre dans leurs politiques d’écraser les inventeurs indépendants.

Pour ceux qui sont juste spectateur de la situation, il faut savoir que personne accepterait que leur profession soit autant méprisé par l’état, un vrai racisme social qu’on vit tous les jours et cela sur plusieurs années. C’est une réalité de la situation d’aujourd’hui et ni la fédération, ni les associations ont droit de dialoguer, on a automatiquement la porte fermée au dialogue. Est que cela est normal comme situation ? Entant que citoyen, vous être aussi responsable de cette situation, car vous avez voté pour ce gouvernement, même si avec les autres d’avant, c’était aussi dans la même situation.

L’innovation est importante dans notre pays, car c’est la source économique de notre pays et cela est important pour nos droits, nos richesses, etc. L’inventeur indépendant est une des sources à l’innovation, au même titre qu’une université, d’une PME/PMI qui sont sérieux. On demande juste que les inventeurs indépendants soient respectés aux mêmes niveaux qu’eux et sans être méprisant.

Il faut savoir qu’en 1900, le boom industriel, cela était grâce aux inventeurs indépendants et il n’avait peu de recherche universitaire. Avant le CNRS, c’était un groupement d’inventeur indépendant et qui a été oublié. Les inventeurs indépendants ont fait beaucoup de chose en France et c’est les autres qui profitent de cela, nous en retour, on n’a le méprit total. On ne peut pas accepté cette situation. Dans l’histoire, on est à la source de la recherche et du développement, c’est bien après, que les universités et les PME/PMI ont continués à rechercher et à développer. En retour, on est méprisé !

Les premiers brevets étaient déposés par des particuliers, même l’INPI au départ a été conçu pour les inventeurs indépendants, bien avant cela, c’était un titre de propriété que le roi donné aux créateurs, un temps d’exclusivité pour leurs permettre de rembourser leurs recherches et de vivre avec. C’est comme cela est né le statut de l’inventeur indépendant et ensuite, la création des offices de brevet d’invention. En retour, un président d’un office de brevet ce permet de nous mépriser, de refuser toute forme de dialogue, etc. Ce n’est pas normal ! Donc cela est normal qu’on demande un minimum au gouvernement de faire un nettoyage. Si le Général de Gaule aurait été encore là, ce genre de méprit ne serait pas accepté dans un organisme public.

Auteur : Peter TEMEY, Président du Club Invention – Europe

7 commentaires sur “L’innovation en France vu par un inventeur indépendant

  1. L’état est désargenté, c’est normal puisque tous ses efforts portent sur les traitements des fonctionnaires si nombreux qu’en se donnant la main ils pourraient faire le tour de la planète !

    1980 : 2,5 millions; 2016 : 6,5 millions, cette différence gigantesque saute aux yeux, à 3,6 millions d’euros en moyenne pour l’ensemble de leur carrière . . . la résultante atteint des sommes vertigineuses. Alors financer les inventeurs indépendants ? vous plaisantez ! Il vaut mieux parfois aller dans un pays où vous serez mieux considéré, triste solution . . .

    J'aime

    1. Bonjour Zelectron,

      Tu peux aussi ajouter les associations qui remplacent de plus en plus le service public sur le terrain et qui touchent des subventions et des salaires.

      Le nombre de fonctionnaire a un rapport avec la politique de la Gauche qu’ont à eu, car il y a plus de fonctionnaire qui vote pour la Gauche qu’un libéral ! lol

      Cela est un autre débat, car le service public, il en faut, moins d’administratif et plus de personnel sur le terrain. Puis aussi simplifier les démarches administratives, cela permet d’avoir moins de gratte papier.

      Cela ne changera en rien à la situation des inventeurs.

      J'aime

      1. J’ai fait parti de l’AIFF dans les années 60/70, ce que j’en ai retenu : le concours Lépine qui donnait et donne toujours un peu de visibilité à quelques rares inventeurs, l’espace de quelques instants. C’est pratiquement le seul mérite encore aujourd’hui de cette association qui ne comporte plus guère d’adhérents.

        J'aime

        1. Bonjour Zelectron,

          Au sujet de l’AIFF, nous n’avons pas droit d’en parler, par un jugement pénal et sa bien, changer depuis.

          La seule chose que je peux te dire, l’AIFF ne fait plus partie de la FNAFI et pour divers raisons.

          Je suis d’accord avec toi, le Concours Lépine de la Foire de Paris est une bonne référence pour les inventeurs qui sont au stade de la commercialisation en produit fini.

          Pour des inventeurs qui recherchent des partenaires industriels, sa sera une perte d’argent et de temps. C’est trop grand public, beaucoup de curieux et très peu de professionnels industriels.

          Les autres Concours Lépine de régions, c’est un choix du président de l’AIFF pour écraser les autres salons régionaux. Comme le salon des frères Lumière qui était le premier salon des inventeurs en France, qui n’existe plus.

          Je ne peux pas en parler librement dans le site, je suis totalement interdit par le jugement pénal.

          Niveau médiatique, l’AIFF a perdu de sa bonne notoriété et c’est un fait. Il y a de moins en moins de reportages sur les chaînes nationales.

          Il y aurait eu l’émission de M6, l’inventeur de l’année qui aurait pu être une bonne source. Qui aurait pu être plus performant que n’apporte quel salon d’inventeur.

          C’est encore un autre débat !

          Cordialement

          Aimé par 1 personne

      2. Bravo Monsieur !d avoir dénoncé la vérité incroyable en France, je suis moi-même confrontée à ce silence assassin actuellement en cette période où on devrait se poser des questions existentielles et être reconnus.

        J'aime

  2. Merci d avoir le soutien, j’ai la certitude que l on doit faire appel aux chercheurs privés les inventeurs sont des gens qui ont pu passer une bonne partie de leur vie à faire des recherches et lorqu on protège on pense être respecté mais à la loi de changer de tout ça.

    J'aime

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.