Vue d’un  »Invauteur »


Depuis que je participe à divers débats intéressants sur ce site « Invention – Europe, j’associe couramment une certaine lutte contre ses Systèmes dits d’État. Ces derniers ordonnant si bien les problèmes de l’invention en France, comme ils le voudraient en Europe, plus pour leurs intérêts de leurs économies, que je ne peux m’arrêter à combattre ses abus de pouvoir.

Ses intérêts aussi par un concours Administratif régenté Politiquement régissant législativement comme directement des volontés sur les brevets pour l’invention, et cela plus pour des intérêts particuliers comme pour le MEDEF, qu’aux droits sociaux et légitimes des inventeurs indépendants et/ou chercheurs concernés.

Car jusqu’ici, on concède plus des droits sur l’invention qu’à l’inventeur ! J’ai aussi plusieurs fois lu des E-mails desquels, vous m’aviez envoyés des remarques de contestation par l’intermédiaire de votre invention.

Mais vous dirais-je, pour votre invention si passionnante comme de vos recherches si dévoilantes, de mon petit niveau social comme financier, j’en suis très étonné et même, je dirais très embarrasser, car seul on ne peut rien faire.

Par contre je serai vraiment honoré si, un jour, nous puissions nous réunir sur des points d’intérêts communs où, nous pourrions nous entendre sans chercher à écraser l’autre, et dont un des sujets serait les droits sur la reconnaissance de l’homme ou de la femme sur son invention, son travail intellectuel reconnu administrativement ou/et par un écrit.

D’autres personnes me disent aussi, que si je continue à lutter ainsi, je ne pourrai jamais réussir dans l’invention. Là, je leurs répond d’office, que je n’attend rien de personnes pour inventer, et que si on ne veut pas de mes inventions, ce n’est pas cela qui m’arrêtera d’inventer.

Ainsi, d’ici cinq ans je me mettrais à écrire sur mes inventions, arrêtant du faite l’exploitation d’autrui sur mes idées, cela durant 70 ans après mon décès. C’est là que l’on verra que c’est imbécile de ne savoir partager, en toutes reconnaissances des causes.

Sacher aussi remarquer, que ceux écrivant les lois (c’est-à-dire plus les profiteurs pour ses milieux industriels) prévoient législativement une certaine acquisition sur les idées industrielles protégées par le droit d’auteur, et bien évidement en contenance à l’ordre Hiérarchique ! NOUS avons tous les mêmes RAISONS !

Comme NOUS avons tous, par les conclusions de nos travaux inventifs, une nouvelle clé économique, industrielle par nos inventions comme, nous nous faisons tous (inventeurs et chercheurs indépendants) exploités par un Pouvoir Politique Industriel.

Ce dernier étant malin de savoir par ses législations apporter ses raisons d’État, trop abusivement aussi. Et nous savons tous que ceux, sont les gros industriels construisant les idées politiques de nos jours, que vous le vouliez ou non ! La différence qu’il faille contrer, de vous à moi c’est de ne chercher à défendre que nos droits alors que l’on vous les vole.

Nous sommes des victimes dans ses systèmes politiques industrielles alors, pourquoi prendre le dessous alors, que nous avons les solutions du dessus par les richesses de nos inventions comme de nos recherches, et comme le prouvent ses associations dirigées par notre État.

Le comble de  »cette Histoire » c’est que ce sont des individus prétextant parler à notre nom, qui ne savent même pas inventer si ce n’est de chercher à vouloir comprendre, qui font voter ou créer des lois pour une dite Propriété intellectuelle.

Car jusqu’ici, je n’ai jamais lu un questionnaire pour un accroissement économique prêtant, aux inventeurs comme aux chercheurs indépendants, une union démocratique et civique, à défaut de cette contribution d’État avec le pouvoir industriel. Par contre, ils savent relever les noms pour nous faire payer des droits ! Chacun de nous avons le droit d’être reconnus gratuitement par sa création personnelle, qu’elle soit d’œuvre Artistique ou/et littérature Technique (peinture, sculpture, gravure, etc.).

Le peintre par ses œuvres de ses travaux de peinture, l’écrivain étant l’auteur de ses écrits, comme je ne pourrais cités tous les arts existants et reconnus sur cette terre. Notre histoire est plus vivante de ses gens étant à un dit pouvoir d’État cherchant plus à profiter, alors qu’elle devrait être plus marquée par l’invention des caractères mobiles « Bi Sheng 1040-1050 Ap JC » en argile durcie par la cuisson afin d’écrire des textes, de ces gens comme GUTENBERG (vers 1400), CHARLES BABBAGE (1834) le 1er calculateur moderne, comme je ne pourrai tous les cités même si le savais, afin de commencer un écrit particulier et qui est !

La dite Reconnaissance sur une Propriété Intellectuelle pour tous ces gens ayant conçu l’histoire de l’homme, mais que l’on ne cherche même pas à connaître. D’autres personnes également, ont conduits d’apporter ces types de connaissances créatives industriellement envers toutes ses œuvres uniques soient-elles, et cela afin de reconnaître la valorisation spécifique comme particulière de l’esprit humain contribuant aux développements matériels pour le peuple.

Nous vivons aussi dans un monde ou certains étant au pouvoir dans la dite Nation cherchent un jour ou l’autre à escroquer l’autre et, si ce n’est idéologiquement ce sera économiquement, en étant dans les gouvernes directes d’une politique sur la Nation en prétextant une raison d’intérêts communs.

Nous savons aussi, qu’il est né des droits de l’homme, un CODE SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE, d’où je citerai des passages de certains Articles : « – L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ; – L’œuvre est réputée créée, indépendamment de toute divulgation publique, du seul fait de la réalisation, même inachevée, de la conception de l’auteur  ; – Toutefois, aucune atteinte ne peut être portée à l’intégrité ni à la paternité de ces œuvres – ».

Mais voilà, l’intelligence publique pouvant s’accroître d’une manière si forte de nos jours, en comparatif qu’il ni a pas plus tard qu’hier dans les années 80 ou, nous vîmes se commercialiser mondialement un système intelligent qu’est l’informatique avec Internet, l’être humain ne cessa de se perfectionner comme avec les divers technologies s’attribuant aux développements incessants de ses matériels et composants.

Des personnes alors, de leurs pouvoirs à la force dirigeante, se mirent à apporter des protections demandées afin d’obtenir toujours cette ordre à un dit équilibre avec leurs intérêts en sorte, ce pouvoir étant plus à raisons économiques que civique, malgré tout.

De ses êtres humains, nombreux sont ceux ne pouvant inventés et désirent démocratiquement de leurs pouvoirs, s’acquérir leurs commissions, entres autres comme financier en défaisant ainsi les codes de la propriété intellectuelle. Pour en faire une nouvelle Propriété Industrielle qui n’est même pas Européenne alors, ou est l’intelligence dites moi si ce n’est que pour les monopoles d’une dite propriété industrielle !

Tout en lisant ce texte, vous pourrez remarquer durant son temps de lecture, et comme s’il équivalait à 20 ans, vous remarquerez qu’il y a un point notable manquant, malgré les textes donnant l’application sur l’idée ingénieuse et qui est; l’Inventeur, l’être humain celui qui a trouvé !

L’Inventeur indépendant comme je pourrais aussi si bien le corriger ou, le chercheur inventeur, celui qui jusqu’ici n’existe pas professionnellement quand il est seul, à défauts des écrivains auteurs de leurs œuvres, les peintres artistiques auteurs de leurs toiles, les musiciens les sculpteurs, etc.

Nous les inventeurs indépendants, nous ne somme même pas reconnus pour être malgré tout, décris dans ses textes de reconnaissance législative dans nos États là où nous vivons et, surtout pas pour des aides financières ne pouvant qu’accroître nos facultés à l’invention, et que possèdent nos industries…

Par contre, si nous restons là où sommes, c’est-à-dire en France, nos gouvernements apportent une volonté remarquable comme incontestable, pour nous écrire sans cesse des législations nouvelles, nous faisant perdre ainsi les règles de base de nos droits civiques, ainsi que les leurs.

Comme nous avons conscience, que nous sommes dirigés par des individus nous saoulant de leurs textes législatifs incessant, en sachant aussi qu’à chaque changement de gouvernement, il y aura encore un apôtre d’un dit gouvernement, pour nous pondre encore une nouvelle législation sans chercher à construire en améliorant la précédente législation, puisque c’est là où ces gens veulent se valoriser par leurs écrits ou nous devons nous exaucer !

Nous sommes en l’An 2000 plus 4 et, nous pouvons toujours remarquer comme conclure dans ce monde dit intelligent, l’absence d’une législation primordiale dans ses milieux Démocratique & Industriel, celle apportant de réelles protections législatives à tous êtres humains Propriétaires de leurs Pensées Créatives, qu’ils possèderaient après une reconnaissance. Alors qu’il fut un temps ancien, ou des gens écrivaient des livres, ou l’on sut apporter une protection à leurs œuvres car, des usurpateurs aux pouvoirs de ce temps jadis aussi, s’emparaient les bénéfices des écrits, on appela cette protection « Les Droits d’Auteurs ».

Sur le Web un site multitudes.samizdat.net/article.php3?id_article=168 duquel, nous pouvons lire le combat pour ces droits d’Auteur, ainsi que le Copyright étant un autre combat. Un peu de d’histoire pourra peut-être reconvertir ses gens qui nous dirigent par des rappels, qu’il y a d’autres personnes s’étant battus pour créer notre République, celle ou nous essayons de retrouver des Droits Républicains.

Ce site également est excellent dans son contenu, jusqu’à l’approfondissement d’explications, d’où un point à débattre et nous concernant, c’est-à-dire la Reconnaissance Internationale de la Propriété Intellectuelle Gratuite. Certes, il est certain dirais-je, que plus on apprendra, plus on regrettera cette Révolution, et que cette dernière n’ait plus les effets escomptés d’antan sur ses gens disant nous dirigés avec fraternité égalité et liberté.

Nous ne pouvons pas rester muet, en lisant ses mots ses phrases en connaissant nos droits bafouées plus pour des raisons personnelles par la corruption sur nos droits qu’aux raisons d’État, celles-ci délaissées à un réel accroissement commun de nos industries.

Ce qui me fait très mal aussi, à ses époques difficiles c’est des gens comme Corneille, se sont battus eux pour la reconnaissance des droits d’Auteurs. Nous, nous vivons de nos jours dans une époque industrielle & dite moderne à l’An 2000+4, ou je regrette tristement « Ceux » se disant inventeurs, mais ne sachant même pas ce battre si ce n’est de participer par une image sans aucune reconnaissance sociale.

Il parait que nous sommes dans une époque, ou la majorité des gens attendent que l’autre fassent les efforts pour dire après, qu’ils sont là eux aussi. Je souhaite que ce propos soit mal fondé dans ce monde de l’invention et de la recherche. Nous savons tous qu’en se réunissant, nous sachions demander en fonction des lois existantes une réforme pour une identité européenne auprès de ceux, dans une totale indépendance, travaillons activement comme personnellement dans les domaines de la Recherche et de l’Invention.

Le problème aussi est que nous nous divisons de cette tâche, j’ajouterai aussi que nous sommes tous coupables de cet État d’indépendance dans nos ères industrielles pour l’innovation. En fait des gens ne sachant par leurs passés ne voir notre avenir qu’envers les intérêts de leurs Pouvoirs.

Des Personnes me dirons qu’ils n’aiment pas parler de politiques, je leurs répondrais que s’ils veulent être inventeur qu’ils ont tous intérêts à connaître les lois se prêtant à leurs inventions.

Et, si nous voulions, nous faire reconnaître en tant que chercheur ou/inventeur indépendant nous devrions savoir nous unir, ainsi que nos États doivent le faire pour des intérêts communs, un des intérêts primordial étant le développement industriel comme économique à notre dite civilisation.Lorsque je lis, sur des sites de cet État Français des textes comme :  » Le gouvernement rappelle que la protection des droits de propriété intellectuelle et des œuvres de l’esprit est une des conditions essentielles pour assurer le développement d’une industrie innovante et créatrice de richesses ». Je suis malade de cette vérité hypocrite ou des individus ordonnent par ce dit écris d’écrire des lois nous défaisant de la Propriété Intellectuelle. Il ni a que celui connaissant sa douleurs pouvant parler de ses points de douleurs, les autres ne peuvent qu’aider ou en profiter !

Auteur : Philippe Crabié

E-Mail : cphils@free.fr

5 commentaires sur “Vue d’un  »Invauteur »

  1. Il faut que vous sachiez que, par l’invention de « Invauteur » Être l’auteur d’une invention Technique tout en étant l’auteur d’une œuvre littéraire et artistique. La dite invention technique, doit être reconnue d’une Administration concernée par son Etat d’une Propriété industrielle, celle-ci faite exclusivement par le dit Invauteur

    Son verbe, Invauter, créer une invention technique et créer une œuvre littéraire, concernant exclusivement la dite invention technique.

    , et d’après l’invention que je fais, donne les droits d’Auteur à toute invention technique reconnue par l’Etat. Ce dernier, par la suite a apporté des droits, que le droit d’Auteur est une reconnaissance Technique d’un Brevet d’Invention, c’est à dire la Propriété Industrielle, étonnant n’est- ce pas 😏😏😏😏😏😏 Copyright © du 05-09-2016 à 17:36 Mais, l’Etat ne sais pas ce qu’il dit, en désignant droit d’auteur, https://www.inpi.fr/…/les-autres-modes…/le-droit-d’auteur

    J'aime

  2. Je veux rajouter un point important pour l’invauteur. Avant d’inventer quoi que ce soit, nous faisons des notés écrites, qu’elles soient sur papier ou/et numérique. Tous les écrits déterminant envers un dépôt de Brevet d’invention, peuvent être considérer comme un droit d’Auteur. Apportez-y un Copyright ou/et Droit d’Auteur, ça coûte moins de 20 €. Si, une tierce personne dépose un Brevet ne possédant pas ces écrits, il ne pourra donc pas être l’invauteur, du dit produit inventé.
    Si, quelqu’un veut m’apporter le contraire, qu’il le dise sur se site, je serais enchanté de discuter avec lui. Même, un Administratif de l’Etat, qui met une législation sur la Propriété industrielle avec le droit d’Auteur . . .

    J'aime

  3. Alors si, vous voyez la notion de : « Attention : le Droit d’Auteur ne protège pas les idées ou les concepts. ». C’est de la pure spéculation, car un écrit est un écrit, il n’y a que ceux qui veulent y mettre une limite, sur la reconnaissance du droit d’auteur. Cette limite incombe leurs politiques inutiles et régressives à tous développements techniques. Ne vous fiez pas, à leurs politiques, déjà, sur internet vous pouvez apprendre et lire vos droits. Sinon vous avez : https://www.mapreuve.com/

    J'aime

    • Bonjour Geophil,

      Le copyright ne protège en rien à l’aspect technique d’un concept et cela ne remplace pas un brevet d’invention, qui est le seul titre de Propriété Industrielle qui protège la technique d’un concept.

      Le Copyright peut protéger le nom d’un concept, l’aspect visuel, comme un dépôt de dessin et modèle.

      C’est pour cela que j’ai mit une mise en garde du copyright, car il y a des limites, surtout pour les concepts techniques.

      Pour l’aspect technique, un copyright sert au même titre qu’une enveloppe Soleau de l’INPI.

      Si on compare à une enveloppe Soleau de l’INPI, un copyright est mieux, au niveau géographique et sa durée.

      Mais cela sert plus de preuve qu’un titre de Propriété Intellectuelle.

      Donc il ne faut pas dire publiquement des conneries pour mettre des novices en Propriété Industrielle ou Intellectuelle.

      Le Droit d’auteur en Français du copyright en anglais donne des limites aux concepts techniques.

      Tu peux dans ton cas, copyrighté tes dessins de vêtements et de leurs donner en même temps, un nom.

      Mais ce n’est pas une généralité et il faut faire attention.

      Que tu fasses de la publicité sur un site et regarde déjà son nom « Ma preuve » et c’est la même chose qu’une enveloppe Soleau de l’INPI.

      Ce n’est pas « Mon titre de Propriété Industrielle » !

      Entant d’association et site communautaire, on ne peut pas accepté cette tromperie !

      On connait la Propriété Industrielle et Intellectuelle, donc on connait bien la différence entre la Convention de Paris et la Convention de Berne.

      Je fais une mise en garde pour les créations techniques et cela ne remplace pas un brevet d’invention.

      Cordialement

      J'aime

  4. Bonjour Peter,

    Qui parle de Propriété Industrielle, de Brevet d’invention . . . ????

    Je n’ai JAMAIS parlé de ça ^^

    Je parle d’une idée inventive, nuance, là tu peux la protéger chez un avocats, ou un huissier de Justice, comme il y a une reconnaissance d’être l’auteur de la dite idée inventive. Regarde les textyers législatifs dans le moindre détail sur la reconnaissance d’être l’auteur, Peter. Et tu verras la différence. Je suis un inventeur, Le Brevet d’invention, c’est désintéressé qui s’en occupe, moi je protège mon idée inventive, ce n’est pas pareil !!!

    J'aime

Répondre à Peter TEMEY Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.