Décès du mathématicien tunisien Abbas Bahri, inventeur du calcul des variations


Le mathématicien tunisien, Abbas Bahri n’est plus. Il est décédé, dimanche 10 janvier 2016, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 61 ans.

abbas_bahri

Feu Abbas Bahri, après des études secondaires en Tunisie et supérieures en France, il intègre l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1974, devenant l’un des deux premiers Tunisiens à l’intégrer dans la filière mathématiques.

Après une agrégation et un doctorat d’État en mathématiques (1981) à l’Université Pierre-et-Marie-Curie de Paris, il occupe plusieurs chaires universitaires : maître de conférences en mathématiques à l’Université de Tunis I, maître de conférences à l’École polytechnique, chercheur-visiteur à l’Université de Chicago et professeur à l’Université Rutgers1, aux États-Unis, pour diriger jusqu’en 2010 le Center for Nonlinear Analysis.

Chercheur, il traite le calcul des variations, les équations aux dérivées partielles et la géométrie différentielle. Il a introduit la méthode des points critiques à l’infini, qui constitue un progrès fondamental en calcul des variations. Ce travail lui vaut de remporter, en 1989, conjointement avec Kenneth Alan Ribet, le Prix Fermat de l’Institut de mathématiques de Toulouse, pour son Introduction de méthodes nouvelles en calcul des variations.

La même année, il remporte une autre distinction : le Prix Langevin de l’Académie des sciences de Paris la même année.

Qu’il repose en paix.

Source : www.tuniscope.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s