La Mothe-Saint-Héray patrie des inventeurs ?


POLE INVENTION LA MOTHE

Une vitrine, un atelier à prototype et une couveuse d’entreprise. L’ambitieux projet pourrait voir le jour dans les locaux de l’ancienne Coop de La Mothe-Saint-Héray. « Le plus tôt possible ».

Fils d’un inventeur, Peter Temey perpétue l’héritage. Il envisage d’ouvrir un centre destiné à accueillir et accompagner des porteurs d’idées.

Le pavé Temey, connaissez ? Du nom de René Temey, l’inventeur du pavé autobloquant, prix de l’innovation de la Foire de Paris 1988. Son fils Peter entretient l’héritage moral de ce génial touche-à-tout, aussi artiste, peintre et créateur de décors, comme celui de la tournée Mad Max de Johnny Hallyday (1982). Peter Temey, technicien en informatique, a ainsi créé en 2001 un site communautaire baptisé Club Invention – Europe, destiné à aider des inventeurs en recherche d’informations sur les brevets. De fil en aiguille, une association a vu le jour, reprenant l’un des projets du papa : « Créer un centre réunissant des artistes, inventeurs, ingénieurs et permettre d’accueillir Monsieur Tout le Monde qui a une idée, synthétise Peter Temey. Car le chemin entre une idée et sa réalisation s’apparente à un vrai parcours du combattant. » Et pourquoi cette structure, à vocation régionale, ne verrait-il pas le jour à La Mothe-Saint-Héray  ?

«  Générer une économie locale  »

« Le courant est tout de suite passé », affirme le maire de la commune qui accorde le plus grand crédit au porteur de ce futur « Pôle d’invention et d’innovation ». Au point qu’Alain Delage, soucieux par ailleurs de revitaliser le village, a déjà contribué à la réalisation de la première étape, trouver un point de chute. Ce sera l’ancienne Coop, située en centre bourg, acquise par Peter Temey, par ailleurs vice-président fédération nationale des associations françaises d’inventeurs (basée à Mérignac) : « C’est une belle opportunité, a jaugé le maire, et qui a le soutien de la Région. » Le Club régional des Eco Business Angels s’y intéresse aussi. Ayant d’abord envisagé – pour raisons personnelles – la Vendée, Peter Temey a ensuite exploré les Deux-Sèvres, notamment Cerizay puis Thouars, avant de contacter par courriel d’autres communes, dont La Mothe-Saint-Héray qui a donné suite à la démarche. Le Parisien Peter Temey explique avoir délibérément ciblé un secteur rural afin de tester la fiabilité de son « projet pilote » qu’il espère essaimer.

Concrètement : « Il s’agit de proposer une vitrine à tout créateur, artiste, designer ou inventeur, poursuit-il. Par nature, l’inventeur est isolé. Ce lieu d’échange offrira aussi un petit atelier de prototypes. L’idée étant aussi de jouer le rôle de couveuse d’entreprise. » En connaisseur du milieu, familier de salons et concours, Peter Temey sait que « 70 % des inventeurs laissent tomber. Il faut faire l’inverse, dit-il. Stimuler et aider les gens qui ont une idée afin de générer une économie locale… »

Auteur : Jean Rouziès – Source : www.lanouvellerepublique.fr

Un commentaire sur “La Mothe-Saint-Héray patrie des inventeurs ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s