Banque de Technologies pour les pays les moins avancés.


L’Assemblée Générale des Nations Unies a créé le 23 décembre 2016 une Banque de technologies pour les pays les moins avancés. (CR AG)

La Banque de Technologies vise à aider les Pays les plus vulnérables au monde à renforcer leurs capacités nationales et régionales dans les domaines des politiques liées aux droits de propriété intellectuelle et à la technologie et à faciliter le transfert de technologies selon des modalités et à des conditions convenues d’un commun accord, et à accélérer l’intégration des Pays les Moins Avancés dans l’économie basée sur le savoir. (Communiqué)

La Banque de technologies pour les pays les moins avancés est un organe de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a son siège à Gebze, en Turquie.

Banque_de_Technologies_2017

Les objectifs de la Banque de technologies sont les suivants :

« a) Renforcer les capacités scientifiques, technologiques et d’innovation des pays les moins avancés en leur donnant les moyens d’identifier, financer, mettre au point, intégrer et déployer plus largement des technologies et innovations, y compris celles qui sont autochtones, et leur permettre de mieux aborder et traiter les questions relatives aux droits de propriété intellectuelle ;

b) Soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies nationales et régionales relatives à la science, à la technologie et à l’innovation ;

c) Consolider les relations de partenariat entre les entités publiques actives dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, ainsi qu’avec le secteur privé ;

d) Encourager la coopération entre tous les acteurs qui évoluent dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, notamment les chercheurs, les instituts de recherche et les entités du secteur public et du secteur privé, au sein des pays les moins avancés et entre eux, ainsi qu’avec leurs homologues dans d’autres pays ;

e) Favoriser et faciliter l’identification et l’utilisation des technologies appropriées par les pays les moins avancés, ainsi que leur transfert à ces pays et l’accès de ces derniers auxdites technologies, tout en respectant les droits de propriété intellectuelle et en stimulant, aux plans national et régional, la capacité de ces pays à exploiter efficacement les technologies afin de susciter des changements en profondeur. » (Charte)

Auteur : Christian Brodhag – Source : www.mediaterre.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s