Inventeur, chercheur, mathématicien… Des artistes malgré eux


Les clones troublants d’un chercheur, les bêtes de plage d’un physicien et les sculptures d’une styliste… Réunis par le palais de Tokyo pour l’exposition le Bord des mondes, ces fascinants créateurs abolissent les barrières entre art et invention. Revue de détail avec cinq d’entre eux.

artistes_malgre_eux_2015

L’une des œuvres de Theo Jansen, Apodacula, 2012.

Quel est le lien entre Kenji Kawakami, l’inventeur japonais des « chindogu », ces objets absurdes et réjouissants qui résistent à la consommation de masse, l’Américaine Bridget Polk avec ses sculptures éphémères et méditatives de pierres en équilibre, ou le Chilien Carlos Espinosa, concepteur des « attrape-nuages », des structures aériennes qui vont chercher l’eau dans le ciel du désert de l’Atacama pour la déverser sur ses terres arides  ? La poésie et la beauté de leurs créations. « Ce sont des créateurs qui ont l’obsession commune de la représentation », explique Jean de Loisy, président du palais de Tokyo. « Ils inventent de nouvelles formes en mélangeant de façon extrêmement libre et singulière un ensemble de savoirs, d’informations, de matières », précise Rebecca Lamarche-Vadel, commissaire de l’exposition.

À l’origine de l’exposition, une interrogation, héritée de Marcel Duchamp : « Y a-t-il des œuvres qui ne soient pas d’art  ? » Et une histoire : « Lorsqu’on visite les ateliers des artistes, on réalise que chacun est une bibliothèque dont les sources viennent de l’extérieur, dit Jean de Loisy. Les artistes ont toujours cherché hors de l’art ce qui pouvait nourrir leur œuvre. Les travaux du psychiatre Gaëtan de Clérambault, par exemple, ont influencé les surréalistes et Magritte. » Comme ceux de Jean Painlevé ont fasciné André Breton. Ou les recherches visuelles d’Étienne-Jules Marey, Eadweard Muybridge ou Harold Edgerton, qui ont marqué les artistes du XXe siècle, comme Duchamp. « Ces créateurs composent une histoire qui n’a pas encore été écrite ni intégrée à l’histoire de l’art. » C’est dans la continuité de cette pratique que s’inscrit le Bord des mondes.

Pour dénicher ces créateurs hors système, Rebecca Lamarche-Vadel a visité, durant un an et demi, des instituts scientifiques, culturels, d’astrophysique et de métapsychique avec l’ambition de décloisonner les disciplines pour faire circuler l’inspiration. Elle en a retenu vingt-deux, d’âges et de continents différents : « Nous avons essayé de dépasser les classifications traditionnelles, les normes de l’histoire de l’art, afin de remettre la créativité et l’existence de l’œuvre au centre de la réflexion. Nous montrons des artistes assimilés à l’art brut, comme George Widener, des autodidactes, des scientifiques, des inventeurs ou d’autres qui ont déjà une visibilité dans le monde de l’art. »

Parmi eux, on trouve aussi Laurent Derobert, un mathématicien qui met en équations la conscience humaine, le chef Pierre Gagnaire qui compose pour l’occasion un menu du Bord des mondes, ou encore Arnold Odermatt, le gendarme suisse, photographe virtuose des accidents de voiture dont il fut témoin. Ou même des communautés à l’origine de créations collectives comme Game of States, un jeu de rôles et de stratégie entre états fictifs, imaginé par des étudiants dans la Pologne de l’après-guerre. Ou encore le village de Kusköy, en Turquie, dont les habitants ont inventé un langage sifflé pour communiquer dans la montagne, sans oublier les sapeurs congolais, qui ont fait du vêtement un objet de culte et un style de vie. Ces créateurs à part sauront-ils inspirer les artistes d’aujourd’hui et de demain ? Ou, pour citer Jean de Loisy, contribueront-ils à « oxygéner l’art contemporain »  ?

Le Bord des mondes, jusqu’ au 17 mai, palais de Tokyo, à Paris. www.palaisdetokyo.com

Auteur : Anne-Claire Meffre

Source : madame.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s