En Bretagne, il invente la tireuse à bière connectée, une première mondiale


Près de Quimper (Finistère), Jean-François Istin a développé une première mondiale, une tireuse à bière connectée. Plusieurs bars en Bretagne en sont déjà équipés.

jean-francois_istin_2016

En Bretagne, près de Quimper (Finistère), Jean-François Istin est l’inventeur de la tireuse à bière connectée, une première mondiale.

Ce ne sont pas les bières qui manquent en Bretagne. Mais la tireuse à bières connectée, il fallait l’inventer. C’est ce qu’a fait Jean-François Istin et c’est une première mondiale.

Co-gérant pendant une douzaine d’années de la Britt Brasserie de Bretagne, à Trégunc près de Concarneau (Finistère), Jean-François Istin a passé la main en 2012. Dans la foulée, il a fondé une nouvelle société, NDMac Systems à Pluguffan, près de Quimper, et s’est lancé alors dans un nouveau projet : la création d’une tireuse à bière connectée.

Découvrir en vidéo le fonctionnement de l’appareil :

Une année de tests en Allemagne, Angleterre, Belgique, USA

Un premier prototype a vu le jour en 2014. À l’époque, la machine était installée au Ceili pub à Quimper. Côté Quimper avait fait écho de cette première mondiale.

Depuis, les tests se sont poursuivis. Jean-François Istin explique :

Nous avons poursuivi notre expérimentation entre juillet 2014 et juillet 2015, au cours de 30 opérations à travers le monde. Nous avons testé notre concept en Allemagne, en Angleterre, en Belgique, en France et aux USA, dans des bars, des festivals, des entreprises, des campings, des salons…

Début mai 2016, Jean-François Istin a effectué une nouvelle tournée aux États-Unis après avoir été l’un des lauréats du concours Breizh Amerika Contest. Ce qui lui a permis de poursuivre sa recherche de partenaires à l’étranger. Car l’objectif affiché est de conquérir le monde avec cette innovation.

Deux bars déjà équipés en Bretagne

En attendant, la tireuse à bière connectée a déjà séduit deux bars en Finistère. Le premier, Ty Reuz, a ouvert à Brest fin avril 2016, rapportait Côté Brest.

Le second établissement, la Maison jaune, est situé à Quimper. Il fait office de bar-laboratoire. Qui dit innovation, dit aussi nouveau mode de consommation. En effet, les clients peuvent se servir eux-mêmes. Les clients doivent se munir d’une carte puis la créditer pour aller se servir. Ce qui a pu provoquer des réserves chez certains. Dominique Scouarnec, l’un des porteurs du projet à Quimper, rétorque :

Au-delà des boissons proposées aux tireuses connectées, le serveur a toujours un rôle. Il peut consacrer davantage de temps à expliquer le produit et le fonctionnement de la machine. Il doit aussi continuer à servir les cafés, les jus de fruits…

La machine, équipée de petits fûts de 20 litres, peut proposer une douzaine de boissons différentes : une dizaine de bières ainsi qu’un vin blanc (Muscadet) et un cidre. « Tous sont fabriqués en Bretagne », assure Jean-François Istin. Loire-Atlantique comprise.

Auteur : Matthieu Gain

Source : www.leploermelais.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s