Un médecin de Pouilly-sur-Loire prêt à révolutionner le monde médical


bernard_berthier_2016

Bernard Berthier, médecin généraliste nivernais, est à l’origine d’une innovation majeure dans le traitement des défaillances cardiaques : un système nomade de circulation sanguine extra-corporelle.

Bernard Berthier, médecin généraliste à Pouilly-sur-Loire, a mis au point une machine portable capable d’assister un cœur défaillant et d’assurer la perfusion de tous les organes vitaux.

Ils seront difficiles à faire témoigner. Ce sont peut-être les mieux placés. Il y a six ans, une demi-douzaine de cochons ont servi de cobayes afin de tester l’invention du docteur Bernard Berthier, un appareil d’assistance à la circulation sanguine en cas de déficience cardiaque. Le cœur arrêté de chaque animal est reparti, garantissant la continuité du projet. D’une idée, née il y a quinze ans dans l’esprit de ce spécialiste en chirurgie cardiaque, passé par différents établissements parisiens.

« Je voyais les gens mourir, faute d’outil thérapeutique. Mais ils ne mouraient pas à cause de leur cœur. Ils mouraient parce que leurs organes comme le foie, le rein, n’étaient plus alimentés en oxygène et se dégradaient. Cette expérience m’a énervé. Je me suis dit, il va falloir que j’invente quelque chose. »

Une levée de fonds attendue

Bernard Berthier avait déjà participé au projet de cœur artificiel dès son origine. Mais ce n’était pas suffisant. « Un cœur artificiel coûte 500.000 €. On peut en faire pour un patient, pas pour dix », formule-t-il. Alors il a pensé puis conçu un appareil plus petit, moins coûteux et surtout utilisable dans l’urgence, capable de compenser une détérioration rapide des organes nécessitant le rétablissement de la circulation sanguine.

« Nous entrons dans la phase la plus délicate des projets menés par les startups, à savoir la recherche d’argent. 80 % d’entre elles disparaissent à ce stade, avec leurs projets, faute de financement », explique Alain Lapray, président de Bypa Research, la société qui encadre le projet depuis 2015. Nous devrions procéder aux levées de fonds, par palier, dès le début de l’année 2017. »

Servir les petites structures de santé

Les facilités d’utilisation de l’appareil doivent permettre de servir tout type d’établissement hospitalier ou d’unité médicale.  « Les plateaux chirurgicaux sophistiqués de gros hôpitaux ont  des dispositifs de 250 kilos qui coûtent 250.000 € », note Alain Lapray. Avec cette invention, c’est l’appareil qui se déplace au patient, pas l’inverse. Surtout, il permet, quand il faut déterminer l’ordre de traitement des victimes, de maintenir des personnes en vie. « Mon objectif, c’est qu’on puisse utiliser cet appareil n’importe où », souligne Bernard Berthier.

En 2020, les porteurs de projets espèrent mettre sur le marché quelque 5.000 machines. Mais avant, il faudra passer par l’organisation de nouveaux essais cliniques. Sur des humains, cette fois.

Fonction.

L’appareil assure la pression de perfusion du débit sanguin de tous les organes d’un patient. Il reconstitue la fonction cardiaque assurée par le cœur et le réseau d’irrigation sanguine et s’adapte, grâce à un algorithme, à l’état de santé du patient.

Fonctionnement.

Une canule est implanté dans la veine fémorale du patient. Elle est reliée à un tubing lui-même connecté au réservoir permettant au flux sanguin du patient d’arriver au réservoir. Une seconde canule est implantée dans l’artère fémorale et reliée à un tubing muni d’un oxygénateur.

Bypa Research.

Créée en 2015, la société est composée de Bernard Berthier (inventeur), Yolande de Brosses-Berthier, Philippe Levoir, Alain Lapray et Bertrand de Brosses (porteurs du projet).

Soutiens.

La Chambre de commerce et de l’industrie de la Nièvre, l’Agence régionale de développement et d’innovation Bourgogne-Franche-Comté et l’Agence de développement économique du bassin de Cosne-sur-Loire soutiennent le projet.

Auteur : Owen Gourdin

Source : www.lejdc.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s