Article de presse

Inde / Un prêtre catholique crée un biocarburant à succès


Dix kilos de graines de jatropa pour trois litres de biocarburant

Le P. Inacio Almeida, inventeur d’un biocarburant à partir de graines de jatropa, a retenu l’attention du gouvernement et d’investisseurs, le 17 juin dernier, dans l’État de Goa, en Inde, indique « Églises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, dans son édition du 16 juillet (EDA 445, eglasie.mepasie.org).

Le P. Almeida est en effet intervenu au secrétariat d’État, à la demande du ministre-président, Pratapsing Rane, qui avait visité sa ferme quelques mois auparavant.

Le P. Inacio Almeida, membre de la société des Missionnaires de St François-Xavier, est connu comme « le prêtre du gasoil » depuis qu’il a mis au point la fabrication d’un carburant à partir d’une plante poussant en milieu aride.

Selon lui, l’État de Goa dispose de deux millions d’hectares de surfaces non cultivables, qui pourraient être utilisées pour la culture de la jatropa, permettant ainsi de créer des emplois dans les villages et de générer des recettes pour l’État. D’ici à trois ans, affirme-t-il, les finances publiques pourraient ainsi recevoir 5 milliards de roupies (85 millions d’euro).

La jatropa donne en effet des graines au bout de la troisième année de culture et dix kilos de graines mûres permettent de produire trois litres de biocarburant.

L’huile extraite de graines de jatropa (ou jatropha curcas) peut en outre servir à remplacer la bougie, à fabriquer du savon, voire à éloigner les insectes et les rats. Les tourteaux quant à eux peuvent remplacer le charbon pour la cuisson. Mélangé au gasoil, le jatropa peut également remplacer le gasoil pur.

Des tests ont été réalisés en décembre dernier, après la visite du président de l’Union Indienne, A.P.J Abdul Kalam, qui a encouragé le prêtre catholique à poursuivre ses recherches en biocarburant. Une automobile a ainsi roulé 500 km entre Pune (Etat du Maharashtra) et Panaji, capitale de Goa.

Beaucoup y voient déjà l’opportunité de développer un carburant à moindre coût, avec des retombées économiques et une croissance durables, dans le contexte international actuel de flambée des prix du pétrole. Des centaines d’habitants de l’ancienne enclave portugaise ont d’ailleurs déjà planté des graines de jatropa, une plante importée au XVIe siècle par les Portugais qui l’utilisaient comme délimitation de pâturage pour le bétail qui n’appréciait guère son odeur.

Manuel D’Costa, un industriel de Goa, a ainsi planté à titre expérimental plus de 2 000 jeunes pousses sur des décharges minières. En plus de ré-dynamiser l’espace, la plantation de jatropa « a le potentiel de devenir un biocarburant qui pourrait remplacer le gasoil », a-t-il ajouté. Selon le responsable forestier de Goa, le gouvernement a déjà planté dix hectares de jatropa

D’après différentes sources, l’Inde importe 70 % de ses besoins pétroliers, l’achat de l’or noir représentant 25 % de ses importations totales.

Source : www.zenit.org

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.