James Dyson se prononce en faveur du Brexit


« Les prises sont différentes, les lois sont différentes, ce n’est donc pas un marché unique ! », critique l’inventeur britannique

james_dyson_europe_2016

Le génial inventeur James Dyson… défend la sortie de l’Union européenne

L’ingénieur-businessman, inventeur des aspirateurs sans sacs et des ventilateurs sans pales, s’est déclaré pour une sortie de l’UE. Avec des arguments pointus.

L’intervention de James Dyson dans le débat sur le référendum a fait l’effet d’une bombe. Lui, le héros de l’entrepreneuriat britannique, l’ingénieur reconverti en businessman qui vend dans le monde entier ses aspirateurs sans sac, ses ventilateurs sans pale, ses sèche-cheveux et ses sèches mains turbos a en effet déclaré haut et fort son intention de voter pour une sortie de l’Union européenne. Et il ne manque pas d’arguments. « Ils ont différentes langues, ce qui signifie pour un exportateur que tout doit être en différentes langues, de la boîte au manuel d’instruction », explique-t-il. « Les prises sont différentes, les lois sont différentes, ce n’est donc pas un marché unique ! Le seul aspect communautaire est qu’il n’y a pas de droits de douane. Mais une appréciation de la livre sterling par rapport à l’euro est bien plus dommageable que n’importe quelle barrière douanière. Si elle monte, 100 millions de livres (125 millions d’euros) sont rapidement effacés ! »

James Dyson se plaint aussi de ne pas être « autorisé à embaucher des employés à moins qu’ils ne soient de l’UE. En ce moment, la procédure du ministère de l’Intérieur pour l’embauche d’un ingénieur étranger dure quatre mois et demi, c’est de la folie. Pourtant, 60 % des ingénieurs diplômés en dessous du niveau master dans les universités britanniques viennent d’en dehors de l’UE et 90 % des chercheurs en sciences et ingénierie dans les universités britanniques viennent d’en dehors de l’UE. Et nous les jetons dehors ! Pourquoi agir ainsi alors qu’ils rapporteront ensuite leur technologie en Chine ou à Singapour et l’utiliseront contre nous ? »

Pratiques anti-compétitives.

James Dyson témoigne aussi de son expérience personnelle à la commission européenne. Alors qu’il siège dans plusieurs comités, « jamais en vingt-cinq ans nous n’avons réussi à obtenir l’introduction de la moindre clause ou mesure que nous voulions dans une directive européenne. Les sessions sont dominées par de très grandes entreprises qui s’entendent sur leur approche avant les réunions et ensuite votent en bloc. C’est pour que cela que nous n’arrivons à rien. Et nous aimerions bien prouver que ce sont des pratiques anti-compétitives mais… »

Vendredi le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble a rejeté la possibilité de voir le Royaume-Uni garder un accès quasiment inchangé au marché unique. « Dedans, c’est dedans, dehors, c’est dehors », a-t-il doctement déclaré. Le point de vue de l’entrepreneur britannique sur les échanges macroéconomiques entre le Royaume-Uni et l’UE permet de remettre ces menaces en perspectives. « L’UE commettrait un suicide commercial en mettant en place un barrière douanière de 10 %, comme l’a dit [le Premier ministre] David Cameron, vu que nous en imposerions aussi une en réponse », estime-t-il. Il ajoute : « Nous importons 100 milliards de livres (125 milliards d’euros) par an depuis l’UE et nous ne leur exportons que 10 milliards de livres […]. » Difficile en effet d’imaginer les constructeurs automobiles Mercedes-Benz et Volkswagen laisser Berlin entamer une guerre commerciale avec Londres, dont leurs ventes seraient les premières victimes.

Auteur : Tristan de Bourbon

Source : www.lopinion.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s