L’OVNI du lundi, épisode 2


On ne remerciera jamais assez Nespresso.

Pas pour nous avoir généreusement prodigué leur bienfaisante « éducation client » : nous autres rustauds qui mettions bêtement du café moulu dans une machine expresso pour obtenir un très bon café, nous savons désormais qu’il faut mettre des capsules chères et polluantes dans machines chères et fragiles pour obtenir le même très bon café. Car il y a une différence : la même qu’entre un bon chasseur et un mauvais chasseur (googlez « inconnus sketch chasseurs » le cas échéant).

Mais pour leur effet d’entraînement sur la créativité mondiale, rien moins. Car, grâce à Nespresso, celui qui n’a aucun talent pour l’invention prend une machine au hasard, remplace le consommable par une capsule et il a créé une machine innovante. Ou du moins une machine chère avec des capsules chères, ce qui est déjà une forme d’innovation, non ?

On va voir si vous avez compris avec un exemple pratique. Vous connaissez la machine à pain. C’est une machine de plus à acheter et à nettoyer, ça prend de la place et le pain n’est pas bon. Oui mais il y a un défaut : ça utilise de la farine et la farine ce n’est pas cher. Comment y remédier ? Réponse deux lignes plus bas.

**** L‘OVNI du lundi, épisode 2 : La capsule de pain ****

Easy Bread est une machine à pain à capsule. Ce qui lui permet d’annoncer « Cuire du pain frais n’a jamais été aussi simple! ». C’est vrai qu’il suffit de sortir la capsule de son suremballage, de la secouer 2 ou 3 fois, de la placer à l’envers dans la machine, de sortir le réservoir d’eau de l’appareil, de le remplir, de le remettre en place, de régler le degré de cuisson, d’appuyer sur le bouton Start, d’attendre 2h10 que ça cuise, d’ouvrir le tiroir pour que ça refroidisse un peu, d’attendre quelques minutes, de démouler le pain et… avant d’avoir pu dire ouf, vous avez du pain ! Le site web nous avait prévenus : « Avec la machine à pain Easy Bread, la cuisson de pain frais est très simple et apporte un réel gain du [sic] temps ».

capsule

Quand on pense qu’il y a des benêts qui perdent 8 minutes à faire l’aller-retour à la boulangerie pour une baguette bien croustillante à 80 centimes, on sent bien qu’on n’est pas nés égaux. Nous, on a juste utilisé une capsule à 2€ l’unité (bon, si vous voulez du sans gluten, ce sera 5€ pour vous mais ne commencez pas à chipoter, vous…) et on a attendu deux heures dix. Évidemment, ça se mérite : la machine ne se vend que par correspondance, elle coûte 99,95€ mais c’est carrément cadeau : elle était proposée entre 180 et 200 euros à son lancement, ça prouve bien qu’il est avantageux d’acheter une machine dont personne ne veut, non ?

Les grincheux diront qu’un emballage fait à partir de pétrole, ajouté à un suremballage en carton c’est moins écolo que le sac en papier de la boulangère. Ils vont même vous dire que chaque capsule vendue 2 à 5€ se résume pour l’essentiel à 360g de farine. Pffff… ils oublient qu’il y a du levain et du sel : ils n’ont jamais entendu le sketch de Fernand Reynaud, ceux-là. Ils ne comprennent pas que c’est le prix à payer pour se simplifier la vie : c’est pratique, ces capsules qui se conservent longtemps, non? Enfin, longtemps à condition que ce ne soit pas près de la chaleur (pas plus de 35°). Ni dans le froid (pas dans le réfrigérateur). Ni dans un endroit humide (la FAQ a dit « endroit sec », vous n’envisagiez quand même pas de mettre votre pain dans la cuisine ? Vous êtes bizarres, parfois.). On a quand même le droit de préférer le goût d’un parallélépipède à celui d’une baguette: regardez la jolie photo !

oh le bon pain

En plus, le site web vous permet de savoir comment vous embellir encore plus la vie avec cet appareil. D’abord en « portant toujours des gants de four » (dixit) car l’appareil « est très chaud au cours de l’opération ». Des parois brûlantes, ça c’est du divertissement familial, pas comme ces friteuses à parois froides qui menacent l’emploi des urgentistes ! Ensuite, en vous organisant un minimum. C’est quand même pas compliqué : si vous voulez changer de pain au cours d’un repas, il suffit de l’avoir planifié et de commander sur internet vos capsules qui vous arriveront sous 3 jours (ouvrés !). Pour manger du pain mardi, vous le commandez le jeudi précédent. Et enfin, en instaurant un peu de discipline : on ne se précipite pas tous en même temps sur le pain. S’il y a deux pains à cuire, vous attendez que la machine refroidisse pendant 30 minutes, puis vous cuisez votre deuxième pain pendant 2h10. Rien d’insurmontable, d’autant qu’on peut ramener ces 30 minutes à 15 minutes car la FAQ pleine de bons conseils dit : « Pour accélérer le processus de refroidissement, nous recommandons d’ouvrir le porte-capsule au dessus et le tiroir à cuire pour une ventilation maximale. » Astucieux car je rappelle que le tiroir est brûlant. Si votre crétin de neveu s’est mis à table sans porter ses gants à four, il aura ce qu’il mérite. De plus, l’aller-retour aux urgences vous occupera au lieu d’attendre bêtement 2h35 au total entre deux fournées.

En revanche, ne soyez pas mesquins, on ne vous vendra pas les capsules à l’unité, c’est par boîte de 5, c’est obligatoire. Ben oui, c’est ce qui justifie le suremballage en carton dont j’ai parlé plus haut, vous suivez ? Et puis 5, c’est pas énorme. D’ailleurs vous aurez des frais d’expédition à payer si vous commandez moins de 25 capsules. Parce que, zut, la bonté a ses limites. Allez, on sort la carte bleue ==> www.easybread.fr

Comme quoi on ne remerciera jamais assez Nespresso.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s